Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2013

Got (a lot) of training to do...

Hier soir, nous avons eu un entraînement avec quelques-unes des PRG en plus de notre entraînement habituel du samedi midi... Et pas n'importe quelles PRG! Sally Broyeur et Kozmic Bruise! Autant vous dire que avec mes coéquipières on n'en menait pas large et on s'est senties toutes petites petites... Surtout qu'elles ont été tellement adorables et patientes!

Je dois avouer qu'après ça, j'ai un peu une baisse de morale : j'ai l'impression d'être teeeeellement nulle, et d'avoir tellement un énorme chemin devant moi... je voudrai tellement m'entraîner tous les jours, pour paufiner ma technique de patinage, pour avoir une bonne position, pour arriver à un niveau potable quoi... Vu comment mon boulot est relou et stressant en ce moment, ce serait vachement plus fun. Mais bon! Faire du patin et du poney ne paie pas les factures malheureusement...

En fait, ce qui me fait le plus chier, c'est que j'ai un problème de position : le poney fait que je suis cambrée. (je dis poney, mais t'inquiète, je monte sur de vrais chevaux hein, m'imagine pas sur un shetland...)

pony.jpg

Ceci n'est pas moi!

Et donc cette cambrure se retrouve en derby, sauf qu'en derby ça me dessert : moins bon équilibre, et en fin d'entrainement j'ai souvent mal au dos (bon, y'a aussi qu'à force de tomber j'ai la hanche pas droite, hanche que je fais remettre régulièrement par mon osthéo... J'ai plus mal, je retombe, et hop, systématiquement ma hanche se re-déplace et j'ai re-mal.)

Donc voilà, faut que je trouve des exercices pour me muscler le dos et surtout me "décambrer", si on peut dire ça comme ça... Résultat, coach me répète au moins une fois pas entraînement qu'il faut pas que je me cambre et que je fasse attention à ma position... Mais à force ça devient démotivant de pas y arriver, j'essaie d'y penser à ma position, mais dès que j'y pense plus, j'ai le cul qui ressort, en mode chaudasse. "coucou tu veux voir mon cul?". Et comme au derby y'a pleins de choses à penser autres qu'à sa propre position... Enfin bref... J'vais essayer de trouver des trucs pour me muscler.

Ensuite, on a fait des exercices de slalom et de paceline. Elle décrit l'exercice et le compare au ski. Moi, forcément, étant hyper à l'aise sur mes skis, j'me dis "ça va être tranquille". Bah ouais bah pas tant, en fait. Disons que ça vient peut-être plus facilement que d'autres, mais c'est quand même hyper loin d'être parfait... et puis j'dois avouer, quand t'as des meufs trop douées qui scrute tes mouvements, ça fout la pression et moi la pression ça me fait encore plus faire de la merde...

J'ai cette fâcheuse tendance à aimer faire les choses biens, si possible du premier coup... Evidemment je n'impose cette politique drastique qu'à moi-même, hein. Enfin bon, je travaille à être plus indulgente envers moi-même, mais c'est pas toujours évident.

Surtout quand tu vois Kozmic Bruise (grande prêtresse du roller) toute musclée de partout et se déplacer comme si elle était née avec des rollers aux pieds (ce qui est pas loin de la vérité ceci dit je crois), ça donne envie d'être aussi douée qu'elle! ... Bon évidemment, je sais très bien que je n'y arriverai jamais. Tu peux pas rattraper une vie de roller en 3 mois... :) M'enfin c'est toujours bien de vouloir arriver à s'en rapprocher un jour... :)

Ceci dit, étant du genre têtue, j'vais certainement pas tout lâcher, bien au contraire...

D'ailleurs pour la petite info, avec l'Homme, on a trouvé un appart' à 20min à pieds de mon boulot, ça sent le trajet maison-boulot en rollers quand on aura emménagé... :D

19/03/2013

Roller Derby addiction.

Le roller derby, ce n'est pas simplement un sport. Le Roller Derby est une manière de vivre. Depuis que je m'y suis mise, ma vie est un peu toute changée. les symptômes sont les suivants :

  • Mes w-e ne tournent plus uniquement autour de ma séance d'équitation et ma vie sociale habituelle. Ils tournent maintenant autour des entraînements, des bootcamp, des matchs des grosses équipes parisiennes, des éventuelles rando roller dès qu'il fera beau...

 

  • En ce moment, avec mon homme, nous cherchons à déménager, un des critères qui pourrait être un plus seraitsi je pouvais aller au boulot en roller...

 

  • Et puis c'est aussi un gouffre à fric : nouvelles roues, fringues, places pour les matchs, déplacement pour les bootcamps... Sans parler des rendez-vous chez l'osthéopathe et des crèmes antidouleur... :)
    J'ai récemment dépensé un bras en matos (changement de protèc' pour mieux, nouveaux stoppers, nouvelles roues). Je n'ai pas pu aller au bootcamp de Nantes (snif) (mais l'an prochain c'est programmé), je ne pourrai pas aller à celui d'Angoulême ce week-end...

 

  • sur Facebook, tu as pleins de nouveaux amis : tous du monde du roller derby. Des gens croisés en scrimmage, en entraînement... Et tu like les pages de toutes les équipes du monde, tu es dans les groupes ayant pour sujet le roller derby. Pareil sur Twitter, tu follow tout ce qui passe en rapport avec le Roller Derby.

 

  • Tu penses même à te faire une page facebook avec ton derby name. Car c'est aussi un peu une 2e identité : ta derbydentité. Les gens commencent à t'appeler par ton derby name. Tu n'es plus une personne unique, tu es un bout d'équipe... :)

 

  • Tes soirées ont changé, tu en passes au moins une partie avec tes coéquipières. (l'esprit d'équipe se créé aussi autour d'une bonne bière). 

 

  • Tu regardes les vidéos de matchs, tu lis les blogs de roller derby.

 

  • Tu as de nouveau un(e) idole, un(e) joueuse(r) trop forte d'une grosse équipe.

 

  • Dès que tu vas à un endroit, tu check si ya pas une équipe de derby à qui tu pourrais aller faire un petit coucou, car le derby c'est aussi une grande famille.

 

  • Tu as également une nouvelle excuse pour esquiver : je peux pas, j'ai derby. (avec le poney je collectionne.)

 

  • Les gens te regardent différemment quand tu leur dis que tu fais du derby : tu passes soit par une lesbienne, soit pour une féministe, soit pour une bad-ass, soit pour une beauf, soit pour une tarée, soit pour une meuf qui déchire. (voir plusieurs de tous ces adjectifs à la fois.) Mais ce sport ne laisse jamais personne indifférent.

 

  • Dans la vie, tu vois des situations de derby partout : Quand tu esquives les gens dans le métro, tu te prends pour une jammeuse qui esquive les blockeuses. Ou bien une blockeuse qui vire la jammeuse si tu pousses tout le monde... En regardant un match de hockey sur patin récemment, je voyais les fautes du derby : low block, etc...

Et je suis bien sûre d'en oublier encore... Une manière de vivre, mais quand on aime on ne compte pas... :)

10/03/2013

Scrimmage contre les Succubes

Donc jeudi soir, avec les Panthers, nous avions un entraînement commun avec les Succubes pour leur Derbyversaire. C'est nos copines voisines de roller derby :) Pour l’occasion, un scirmmage a été organisé, avec Judge Fredd en guest star (excusez du peu ! J).

Une soirée géniale !

Donc pour ce scrimmage, dans les équipes nous étions mélangées aux filles Succubes. C'est plutôt sympa de jouer en étant mélangées à d'autres joueuses, même si au début tu te connais pas trop. A la fin, notre équipe commençait même à ressembler vaguement à un vrai pack, avec quelques jolis mouvements. Bon, on est toutes débutantes hein, donc c’est relatif, mais bon. Quand même. C’était sympa, on s’est même donné un nom : le Gros Pack. (oui on choisit toujours des noms un peu pourri dans les scrimmages…)

Chacune a tenu un peu tous les postes. Blockeuse, Pivot, Jammeuse. Pour ma part, j'ai jammé pas mal. J’avoue avoir un faible pour le rôle de jammeuse, parce que je suis une blockeuse de merde et puis j’aime bien la vitesse. Mais après on est plusieurs dans l’équipe à aimer l’être. Vu mon gabarit, je ne pense pas l’être vraiment un jour avec mes coéquipières des Panthers… C’est un rôle en général réservé aux nanas menues et rapides. Moi chui plutôt du genre cachalot qui recule. Et puis je suis loin d'être au niveau des autres qui prétendent au poste. Mais bon ! Tant pis pour moi :/ 

Toujours est-il que quand je suis jammeuse, je sais pas, une hargne s’empare de moi. Passer, passer, passer. Tu réfléchis pas aux blocks supportés, ni aux chutes. Tu veux juste passer. Le problème d’être jammeuse, c’est que chacune de tes fautes est très pénalisante pour l’équipe : quand tu es en prison, l’équipe adverse a une minute de power jam (power jam = jam où seule leur jammeuse est sur le track), et enchaîne les tours et donc les points. Pas cool pour nous… Et pour moi qui ait tendance à plus penser à passer qu'à ne pas faire de faute, malheureusement. D'autres comme Sophie Captain SlamHer ont bien fait attention de ne pas en faire, faudrait que je prenne exemple... :) En tant que blockeuse, j'ai réussi quelques blocks mais je manque encore d'aisance, et mes hit restent du genre mauvais et inefficaces... Mais en général l'équipe a plutôt bien tourné, on a mis en place pas mal de stratégies qu'on avait étudiées en théorie : baguette, chèvre, etc... Vraiment cool de mettre ça en pratique, surtout quand ça marche!

Bref, ce scrimmage a permis d'évaluer un peu notre niveau et la conclusion est que bah on a toutes du boulot, mais on avance, et ça c'est cool. Et surtout, on s'est toutes éclatées et c'est bien le principal!! Ca nous a toutes remotivées à mort, et on attend qu'une chose : se refaire ça le plus rapidement possible!

Plus personnellement, je fais beaucoup beaucoup beaucoup trop de fautes. J’ai fini 5 fois en prison… Il faut savoir qu’à la 7e pénalité, tu es exclue du match… Chaud pour ma gueule donc. J’ai dû en faire 2 en tant que jammeuse : la chose la plus frustrante du monde. Tu t’en veux à mort parce que tu fous ton équipe dans la merde, et en plus tu vois la jammeuse adverse qui enchaîne les points sans que tu puisses rien faire… Y'a aussi certains blocks tu les vois arriver sans pouvoir rien y faire. Un en particulier, où je suis tombée juste devant Stubborn Joy, où je l’ai vue arriver et j’ai crié « TOMBE PAS  TOMBE PAS !!! » … Et elle est tombée. « BLACK 1618 LOW BLOCK MAJOR » … Bon bah tant pis, hein. Désolée monsieur Judge Fredd, pas fait exprès L

Ou encore ce moment où je tente un hit sur une joueuse adverse, et où je place mes bras pliés devant moi, ce qui finit en forharm block… Et meeeerde…

Tous ces petits moments de solitude où tu te dis à toi-même « raaahhh mais fait gaffe làààààà ».

Donc personnellement va falloir que je me bouge :
- faut que je patine, je tombe trop. Je voudrai bien patiner pour aller au boulot, mais bon arriver en sueurs et puante ça le fait pas trop… Si vous avez des solutions (vous, mes 2 lecteurs 1/2) je suis preneuse.
- Faut que je fasse gaffe aux fautes. J’en fais beaucoup, beaucoup trop.

Bref, ya du boulot quoi… Mais un jour, on y arrivera !!!

En tout cas, merci les Succubes, c'était top! :)


549443_116707875182752_1502086800_n.jpg

(On est trop belles avec nos protège-dents!) (photo copyright all apologies)