Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2013

Jurassic Track et autre bordel

Samedi dernier, nous sommes allées avec Stubborn joy et Dolly Prane au match des Lutèces Destroyeuses, un bon petit double header comme on aime : Jurassic Track. Les Petites Frappes (équipe B) affrontaient les Knee Breakers On Wheels de Belfort, et les Encastreuses (équipe A) affrontaient les Cannibal Marmots de Grenoble.

972049_630321073653695_1574937617_n.jpg

Copyright Lutèces Destroyeuses

je vous aurai bien fait une belle analyse détaillée comme Kozmic bruise fait pour ses matchs, mais bon, je suis pas Kozmic Bruise (alors que pourtant, j'aimerai bien patiner comme elle), et surtout, je me souviens pas des détails exacts (mémoire de poisson rouge bonjour!). Bref, je vous raconte ce dont je me souviens, les grandes lignes quoi.

Les Petites Frappes ont perdu, mais pas de beaucoup. Elles ont fait énormément de progrès depuis leur premier match (ou en tout cas le premier où je les ai vues jouer), mais il reste des grosses faiblesses qui leur ont fait défaut. Des blocks encore trop souvent inefficaces (mais je m'y suis tellement reconnue. En mode VAZY JY VAIS J'LA DEFONCE... Fail.), un manque de coordination dans le pack, de nombreuses fois où elles n'ont pas laissé passer leur jammeuse... Et surtout, surtout. LA LIGNE INTERIEURE. Les filles de Belfort ont beaucoup trop souvent eu le lead parce que les Petites Frappes ne tenaient pas leur ligne intérieure. j'en trépignais de rage dans mes gradins. D'ailleurs le mec à côté de moi était content parce que comme je commentais tout et que je hurlais des "LA LIGNE INTERIEURE PUTAIN" (oui c'est inutile. Mais ça défoule.) le monsieur me posait des questions après et je lui expliquais :) Bref. C'est dommage que les Petites Frappes aient eu ce gros défaut, d'autant plus que les demoiselles de Belfort ont fait beaucoup de fautes, ce qui aurait vraiment pu être à leur avantage... Ah well. Ca viendra ;)

999983_630321626986973_1685042856_n.jpg

Copyright Lutèces Destroyeuses

Ensuite, les Encastreuses. Qui ont gagné contre les Cannibal Marmots. Alors les Cannibal Marmots, elles aussi ont pas mal enchaîné les fautes. Sauf qu'à l'inverse des Petites Frappes, les Encastreuses ont su le mettre à leur profit. On a même la demoiselle 2Gr (pas réussi à voir son derbyname) des Cannibal Marmots qui s'est faite carrément exclure du jeu, parce qu'elle a fait 7 Majors. 
[Petite apparthée de meuf chiante]
Je vais parler en général, ça ne vise en rien cette demoiselle 2Gr que je ne connais absolument pas. Mais certaines joueuses ne prennent pas forcément les règles au sérieux, et personnellement (mais ça n'engage que moi), je trouve ça dommage. Les règles ne sont pas là pour faire chier, mais bel et bien pour que tout le monde soit en sécurité. C'est con de perdre une joueuse pour une histoire de coude mal placé...
[fin de l'apparthée de meuf chiante] (oui le reste du temps je suis juste une meuf formidable) (si)

Il faut quand même savoir que les demoiselles de Grenoble étaient accompagnées d'autres joueuses d'autres équipes (une de Reims et d'autres de je sais plus où - mémoire de poisson rouge, je disais.). Je doute qu'elles aient trop eu le temps de s'entraîner ensemble, donc c'est d'autant plus à leur honneur d'avoir quand même réussi à sortir un jeu présentable et coordonné. En tout, elles n'étaient que 11 je crois, en tout cas elles n'avaient pas 3 rosters prêts comme les Lutèces. Et donc avec une joueuse qui a été virée parce que trop de fautes, elles n'étaient plus que 10 nanas sur le banc. Autant vous dire que les demoiselles se sont très très vite fatiguées. Trop vite même. En milieu de seconde période, tout le monde a bien vu que les filles de Grenoble étaient exténuées. Mais elles se sont battues jusqu'au bout. Même quand une jammeuse (Dex'terreur je crois?) s'est fait viré une fois, puis deux, puis trois, pour finir sur un putain d'ascenseur de 3 Lutèces en même temps (hardcore). Elle s'est un peu vénère, et hop, misconduct, direction la case prison. J'aurai été à sa place j'aurai sûrement réagi pareil, ça s'apparentait à de l'acharnement un peu ^^ Mais bon, c'est la vie des jammeuses que de se faire défoncer la gueule sans pitié. Une jammeuse nous a quand même vraiment impressionnées les copines et moi, c'est Bloody Curly. Elle était complètement crevée, ça se voyait, mais elle arrivait à te ressortir de l'énergie de ses entrailles, c'était incroyable. Elle a eu un MVP, et elle l'a bien mérité!!!
Les Encastreuses ont quant à elles très bien joué : de magnifiques tactiques, un vrai jeu d'équipe, peu de fautes, c'était beau, c'était propre, chapeau. Elles ont largement mérité de gagner.

Petite pensée pour Magma des Cannibal Marmots, qui s'est blessée au match, d'ailleurs... Au court d'un magnifique passage de l'étoile où la jammeuse en pouvait plus. Elle a d'abord galéré pour mettre le couvre casque de jammeuse (quand tu te manges des vieux hit en même temps, c'est tout de suite plus compliqué), puis elle est tombée tout connement, et là, hop, le pied. J'ai cru que c'était une crampe au début, mais non. Je sais pas ce qu'elle a eu exactement, mais on lui souhaite quand même un bon rétablissement. 

Evidemment, un gros big up aux Lutèces qui ont encore assuré en déco et animations, elles font des trucs de fou à chaque fois, c'est hallucinant.

jurassic track.JPG

Copyright moi-même :P

J'étais contente de voir ces matchs, parce que j'ai enfin vraiment ressenti à nouveau ce besoin de faire du derby... Depuis la cission, j'avais été un peu dégoûtée de tout ça. Et là, pouf, c'est revenu. Et ça fait du bien. Mais bon, va encore falloir attendre septembre... :'(
En tout cas, même si c'est l'été et que donc il n'y a plus d'entraînement, c'est pas pour autant que je ne patine plus. Bien au contraire, comme je vous disais la dernière fois, j'en profite pour patiner dehors. Et là j'en suis à presque patiner tous les jours... J'me sens vraiment de plus en plus à l'aise sur mes patins, j'espère que ça paiera pour la rentrée et que je vais pas avoir trop perdu. Au moins, j'arrive presque à faire l'aigle (me manque juste la direction), donc c'est déjà ça de pris! Et je patine de mieux en mieux en arrière, même si j'arrive toujours pas à faire les cross overs.
Quoiqu'il arrive, j'ai au moins un bonus : tout le monde me dit que j'ai maigri. :) (vous inquiétez pas, je garde mon gros cul quand même, ya des choses qui changent pas)

Et sinon, dans les autres trucs qui changent, pour mes lectrices (lecteurs?) cavalières qui me suivent, j'arrête la demi pension sur le cheval que j'ai monté cette année. Je ne suis plus financièrement, et puis j'ai besoin de reprendre des cours, et les concours me manquent... Du coup, je vais tenter de retourner en club, dans un club à Franconville. J'ai visité les installations, elles sont pas mal, et ils sortent en épreuves Club et amateur. Et ya des possibilités de demi-pension moins cher que en écurie de proprio... On verra... Ca me fait un petit pincement au coeur de repasser en club et un gros pincement au coeur de quitter le gros Milouin, mais ces derniers temps je m'ennuie un peu à faire toujours la même chose, et les finances ne suivent plus... Bah oui, le derby ça coûte cher, entre les vêtements, le matos... Et l'an prochain, les déplacements pour les matchs!!! (oui, je suis optimiste).

Bref, du changement, pour du mieux, j'espère...

07/07/2013

T'as le style dans la street!

Chose promise, chose due, je reviens pas un mois et demi après. Gnihi.

Donc, l'été arrive, et donc le derby va faire sa petite pause d'été. Certaines équipes ne s'arrêtent pas et s'entraînent tout l'été. C'est amusant parce que le derby est, une fois de plus, un sport qui se différencie des autres. Habituellement, dans toute association sportive, les cours s'arrêtent pour les 2 mois d'été, Juillet et Août (non je précise, au cas où y'en a qui suivraient pas ou qui seraient belges. :P)

Les grandes équipes et le FROG (French Roller derby Organisation Group) ont tendance à conseiller de ne pas faire de derby l'été, pendant au moins un mois. Pourquoi? Parce que le corps a besoin de repos un peu dans l'année, de toute façon tout le monde se casse en vacances (enfin presque). Et surtout, ça évite ce qu'on appelle le "Roller Derby Burn Out". Pour ceux qui ne connaissent pas le terme, un "burn out" voici la définition de wikipedia.

Burnout is a psychological term that refers to long-term exhaustion and diminished interest in work.

Traduction : le Burnout est un terme en psychologie qui définit une extrême fatigue restant sur le long terme, et un intérêt réduit pour le travail.
Bref, trop de derby tue le derby. Donc les filles, si vous voulez suivre cet hiver, il faut y aller molo cet été!

Mais pas de derby ne signifie pas "pas de patin"! Non non non. Que neni.

danse acro patin.jpg

tu peux faire de la danse accrobatique en patins!

Au contraire : l'été est le moment rêvé pour faire du patin dans la rue, sous le soleil. Mais un problème se pose rapidement : la rue, ça fait PEUR. Bah oui, un sol plat dans un endroit vide et ouvert, c'est bien! Un sol pas du tout plat, avec des gens, des chiens, des voitures, des trottoirs, des pavés, c'est de suite vachement moins sympa... Sauf que ça a l'avantage de te décoincer du cul, et à la fois de te rendre plus à l'aise sur tes patins et de te renforcer musculairement.

Sauf que voilà, c'est facile à dire hein. Le plus important dans la rue, selon moi, c'est de savoir freiner, surtout freiner en T, et de bouger sur ses stoppers. C'est la base de la base. Car le chasse-neige, t'as pas toujours la place pour... Moi qui préférait le chasse-neige (sûrement du fait de mon expérience en ski), bah j'ai dû apprendre. Et les stoppers sont les sauveurs quand on le sent pas trop, par exemple sur certains pavés.

carnevale_milano_2012.jpg

Après tu peux même tenter dans le métro...

Ma "première fois" (à patiner dans la rue, je sais ce que vous pensez, bande de pervers) c'était environ 2-3 mois après mes premiers entraînements de derby. J'ai commencé soft : je suis allée à une réunion qui se passait à 10 min de chez moi. Je partais sereine, me disant : bah, chui à l'aise en gymnase maintenant, ça va aller tout seul. Lol. Comment dire. Ou pas, hein. J'me chiais bien bien dessus à chaque trottoir, et je parle même pas des pavés, ni des bateaux pour traverser les rues. Les freinages, bah je maitrisais pas encore bien le T dans la rue, et le chasse neige sur un trottoir étroit ça marche moyen... Autant vous dire que les poteaux ont été mes sauveurs, et les stoppers les garants de ma survie.

J'ai refait 2-3 fois, et puis y'a de ça un peu moins d'un mois j'ai fini par me décider à faire la rando "rollers et coquillages" dans Paris un dimanche après-midi. C'est vachement bien organisé, ya pleins d'accompagnateurs pour t'aider, et la circulation est arrêtée le temps que le groupe passe. Et là, t'as pas le choix, tu te poses pas de question, t'es obligé d'y aller, faut suivre le groupe. Finalement, j'ai réussi à bien suivre. 3h de rando sous le soleil, des ampoules pleins les pieds, mais un vrai décoinçage de cul. Et les copines plus expérimentées m'ont expliqué les techniques de base : les pavés, faut mettre un pied devant l'autre pour un meilleur équilibre, une sorte de fente. Pareil pour les bateaux inévitables. Mais en général pour les trottoirs, faut éviter les bateaux, et faire un pas aux endroits où ils sont bien carrés. Enfin perso je trouve ça plus facile.

patins AL.JPG

Le pantalon blanc, c'est pas une bonne idée...

Et pour finir, dernier détail qui change tout : les ROUES. Dans la rue, faut oublier les roues au dessus des 84A. Même les 84A selon moi c'est limite. Personnellement, je suis adepte des roues molles : 80A ou 78A. La différence entre 80 et 78 reste minime, et les 80A ont l'avantage de moins s'abimer. Ensuite, il faut des PETITES roues. Au début, j'avais des Pure Radar (comme sur la photo ci-dessus), 78A, 66mm de diamètre et 43mm de large. Je les avais choisies en me disant que je serai plus stable. Ouais bah j'étais plus stable mais bordel qu'est-ce que j'ai galéré pour avancer! Avec des grosses roues, t'as beaucoup moins de maniabilité (qualité pourtant indispensable dans la rue), et tu dois pousser 2 fois plus pour atteindre la même vitesse. Et oui, et aussi, important, le profil. Un profil arrondi permet d'être moins dérangé par les aspérités de la ville... Les roues les "absorbent" mieux.

Aujourd'hui, j'ai testé autour de chez moi les Kryptonics Versus d'Hawaiisurf : le pied (c'est le cas de le dire). Rien à voir avec mes Pure Radar : ça roule tout seul, les pavés passent beaucoup mieux aussi, bref, le kiff. (rassurez-vous, personne me paie pour faire de la pub -j'aurai bien aimé- c'est une simple constatation de ma part, moi petite newbie). 

kryptonics-vs-hawaii-black-x1-62mm-80a-intp-i-040241.jpg

photo copyright Hawaiisurf

Au final, je vais faire des randos régulièrement tout l'été, et comme ça, je serai grave à l'aise sur mes patins à la rentrée pour reprendre les entraînements. Et une fois à l'aise, patiner dans la rue c'est quand même vachement cool... Sauf les conducteurs connards, mais ça, on peut pas y faire grand chose...

03/07/2013

Back on track

Heeeyyy, mais tient, qui re-voilà du fin fond des ténèbres?!

Ouais bon. J'avoue, j'ai un peu délaissé ce blog un peu trop longtemps. Mais ce n'est que pour mieux revenir!
Pourquoi cette longue absence?! (Un mois et demi, quand même!) Pour plusieurs choses : 

- Ya des choses qui se sont passées chez les Panthers. Oui, il y a eu cission. Je ne m'étalerai pas sur le pourquoi du comment, je ne suis pas dans les débats, j'ai toujours considéré qu'il y a des torts des deux côtés, je n'ai pas pris parti et je ne le ferai pas maintenant. Je pense que au final, ça a sûrement fait du bien à tout le monde, même si le faire fut douloureux pour tout le monde aussi... Tout ça m'a un peu dégoûtée de patiner pendant quelques temps, pour diverses raisons sur lesquelles je ne m'étalerai pas. Je n'ai donc quasiment pas fait de derby depuis presque un mois, j'ai patiné un peu, mais en rando en extérieur plus qu'autre chose (où d'ailleurs je suis une grosse quichasse hein, je paye mon balais dans le cul bien comme il faut) (bref).

- En attendant, j'ai quand même pas glandé. Le w-e des 21-22-23 Juin, j'étais au Hellfest (OUAAAIIIIISS m/). Autant vous dire que j'ai kiffé ma race tout le week-end, j'ai vu Kiss en concert, j'ai vu ZZ Top en concert, j'ai vu Korn en concert, j'ai vu... Bon voilà, z'avez compris quoi, j'ai pas vous refaire toute la prog. J'y ai perdu un dos, une cheville et des pieds, mais j'ai kiffé ma race. Et j'ai pris un coupde soleil sur la gueule, en mode peau rouge. Folie.

1865995027-_hellfest_2013_affiche.jpg

- Ensuite, j'suis allée le w-e dernier à un petit festival métal à Triel sur Seine, le Triel Open air Festival. J'y ai découvert entre autre The Arrs, un bon petit groupe qui se place là, redécouvert Hell Of A Ride, et quelques autres groupes bien goûtus. Il a fait beau, c'était un mini festival bien sympa entre potes, j'ai même pas pris de coups de soleils.

- Au milieu de tout ça, bah le gros poilu et moi-même avons déménagé ensemble. MAIS OUI. Du coup, gros bordel, et surtout, plus d'internet pendant un looong mois où j'ai survécu grâce à mon téléphone intelligent. LA TORTURE. (mihihi)

Bref, je suis de retour. J'ai récupéré les internets, j'ai fini de faire tous mes festivals, et le derby commence même à me manquer! Les choses bougent, les choses avancent, la vibe positive is back, ça fait du bien.

Ceci dit, au milieu de tout ça, même si je patinais pas, je suis restées proche du derby (on s'en sépare pas comme ça de ce bordel). J'ai donc assisté avec amour au double header des PRG : Swithcblade Rollergrrrls VS les Sans Culottes (équipe C des PRG) et la All Star VS LA TEAM UNICORN DES UHESSAI!!! (ouais, des américaines quoi)

unicorn.jpg

 

Les Sans Culottes (complétées par quelques Quedalles) ont perdu mais avec panache. J'étais contente de voir certaines joueuses avec qui j'ai pu partager quelques bootcamps, et de voir que finalement, on n'est pas si loin d'être presque prêtes pour un vrai bout. Elles se sont bien débrouillées pour un premier match, et pour ça je lur dédie un grand bravo. Vous nous avez faites rêver les filles!


485515_546635148711313_747335835_n.jpg

Les Sans-culottes, qui pourtant en portent bien. On nous a menti. (photo Copyright Insane Motion)

Quant au le match VS les ricaines... Pfffooouuuuuuhhhhhhloulouuuuuu. J'ai dû me pisser 15 fois dessus. Ona donc commencé sur une des joueuses américaines qui a chanté leur hymne national au micro, elle chantait vraiment super bien, c'était assez inattendu. Et là, encore plus gros WTF : le public commence à chanter la Marseillaise. J'en ai eu les larmes aux yeux. On chantait faux mais bordel on y a mis du coeur! Certains huent cette marseillaises dans des stades, bah nous on la chante spontanément. Une raison de plus d'aimer le derby.

Ensuite, force était de constater que les ricaines faisaient 3 fois la taille des joueuses françaises en largeur, et j'peux vous dire que c'était pas que de la graisse. Pour vous faire rapide, le match a été découpé en 4 selon moi : première partie, les équipes se découvrent. Les PRG arrivent à caler des jolies choses, mais prennent des bonnes claques des américaines. au bout d'environ 10-15min les américaines ont compris : elles ont clairement la supériorité physique. S'ensuit donc 15 min où les PRG ont pris bien bien cher. Kozmic Bruise, qui d'hab est insaisissable, a volé et en a chié comme j'avais jamais vu jusque là. Bah ouais, petit gabarit...  Qu'à cela ne tienne, elles se sont rattrapées à la 2e mi-temps, où elles ont su mettre leurs qualités à leur avantage : la vitesse et la stratégie. Elles ont fatigué les Américaines et ont mis en place les meilleurs stratégies! Elles ont même tenté un Kill The Baby! Bon, il a foiré, mais franchement, c'était énorme de le voir en vrai! Du coup, le dernier quart d'heure, les américaines étaient fatiguées, et ont fait pas mal de fautes. Au final, on n'y croyait pas, mais les Paris Rollergirls ont GAGNE BORDEL DE MERDE!!! Et même si c'est pas ma ligue, bah j'peux pas m'empêcher d'être fière. Voilà.

419023_10151662327649380_485307792_n.jpg

Par contre, le coach des Américaines... Le mec a constamment contesté chacune des décisions des arbitres, allant les voir sans caller de Time Out ni rien, j'ai été surprise de voir à quel point les arbitres ont été patients avec lui. J'aurai vraiment cru qu'il se serait fait viré bien proprement... Mais j'imagine que tous les arbitres étant français, ils ont pas voulu laisser passer la tentation de croire qu'il y avait favoritisme envers l'équipe française.

En tout cas, ce fut un grand grand moment de derby.

En cadeau, une petite vidéo résumant le match!

 

Et promis, je reviens pas dans un mois et demi.