Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2014

(ré) Apprendre la vie sans derby...

Bon. Ca fait donc 10 jours que je suis cloîtrée chez moi, le bras en écharpe, à tourner en rond. Alors au début, j'étais occupée à me dépêtrer de savoir comment tout gérer avec une seule main, et j'avais 2-3 trucs en retard que j'ai pris le temps de faire (trier des fringues, etc...).  Pour essayer de garder le moral, je regarde des films marrants et faits pour remonter le moral : Love Actually, UP, je me refais l'intégral de Kaamelott, je me refais des épisodes des Donjons de Naheulbeuk, et même quelques épisodes de LMDMF, à l'ancienne. Mais là, je commence sérieusement à me faire CHIER. Rester scotchée devant la télé, ça va 2 minutes. Lire un bouquin, c'est bien, mais au bout d'un moment bordel, faut se BOUGER LE FION. Mais je peux pas... Et j'ai l'impression de m'engraisser puissance mille. J'avais maigri dernièrement, sans trop rien faire d'ailleurs, merci le derby. Bah voilà, ton amaigrissement je me le mets au fion.

 Au final, on s'en fout : le gras, c'est la vie

Aujourd'hui, j'ai eu le verdict de l'orthopédiste (rdv torché en 2 min 30) : un mois sans sport, et encore 10 jours d'atèle... Putain mais je meeeuuuurs... parce que un mois, ça m'ammène genre PILE POIL à la fin de saison (adieu les 3 prochains matchs/scrimmages qui étaient prévus le mois prochain...), et à à peine quelques jours avant le Derby Revolution à Bruges. Autant vous dire que faire un bootcamp après plus d'un mois sans sport et à peine sortie d'une blessure, bah, c'est pas la bonne idée. Si j'écoutais pas ma raison, j'irai. Mais je galère tellement en ce moment, que bordel de merde, je refuse de me re-casser et de re galérer comme je galère en ce moment... Donc si par hasard y'en a par ici qui sont intéressées par un pass week-end à la derby revolution les 5-6 Juillet, je revends mon billet early bird... Ca me met la mort dans l'âme, mais malheureusement, des fois, il faut savoir être raisonnable...

derbyrevolution_FBbanner22.jpg

Alors bon, je prends mon mal en patience, et j'essaie de me trouver une utilité. Je vais line-uper au prochain scrimmage, je vais essayer de NSo-ter dans les futurs matchs des autres ligues, bref, je vais essayer de me trouver des trucs à faire pour pas déprimer et pour pas me sentir complètement un boulet pour ma team. J'appréhende déjà le retour en Septembre, où j'aurai grave pris du retard en termes de niveau de jeu, de patinage, etc...

mascot-fail-o.gif

Un retour sur les patins qui risque fort de ressembler à ça

Au delà de ça, je pète aussi un câble simplement de ne pas bouger. Je fais partie de ces gens qui ont besoin de se défouler, de bouger, de sortir. Pas de sport pendant un mois, c'est un calvaire pour quelqu'un avec un caractère comme le mien! Je tiens pas en place, j'ai toujours besoin de bouger... Déjà, je peux pas PATINER. Rien que ça, c'est la lose. Mais je peux pas monter à cheval NON PLUS. Même simplement courir ou nager, je peux pas. Au secours quoi, au secours... Je pensais avoir bouffé un paquet de Chiantos uniquement jusqu'à la semaine prochaine, well, ça risque d'être un peu plus long que prévu...

chiantos.jpg

Alors j'ai lu l'article de Brutale Brunette qui, le hasard faisant bien les choses, est blessée en même temps que moi. C'est vrai que pour une fois, je peux prendre le temps de voir des amis, j'ai été à un mariage samedi sans culpabiliser de rater un entraînement, je peux m'intéresser à autre chose que le derby... C'est pas mal, mais bon... Il manque quelque chose quand même. Il me manque un bout de moi... Sérieux, je faisais comment avant? Le derby a pris toute ma vie en otage, et maintenant, je sais plus faire sans...

Je sais pas si vouloir rester impliquée dans le truc est pas pire, finalement : je me fous la merde sous les yeux tous les jours, comme un mec qui meurt de faim à qui on met un gros bout de viande sous le nez. Je dois être un peu peu maso... Et j'en viens presque à me poser la question de savoir si je devrai pas abandonner, oublier ce sport que j'aime tant. Me recentrer sur mon sport "d'origine" : l'équitation. Mon père m'a dit l'autre jour "c'est bon, maintenant que tu t'es fait mal tu vas arrêter tes conneries?" Well... Nop. 

grumpy-cat-8141_preview_zps9177ab07.png

 

Les commentaires sont fermés.