Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2014

Bootcamp Brestois

Ce week-end, j'étais donc de passage à Brest... Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas fait de bootcamp, ayant raté la Derby Revolution à cause de mon épaule pourrite. Donc autant vous dire que j'attendais cet évènement avec une impatience FOLLE.

Après un long trajet de 6h heureusement égayé par Liberty Cure et Léo de Hurlevent des Gueuses de Pigalle, nous voilà arrivées à Brest à minuit... Dans le froid et la pluie. On n'en attendait pas tant :)

Le lendemain, debout 8h pour commencer le bootcamp à 9h30. Le réveil pique un peu mais ça va. Il flotte toujours, il fait toujours froid, flûte, j'avais quand même espéré mieux de la Bretagne où il fait normalement beau plusieurs fois par jour :) Heureusement, le temps s'est rattrapé le lendemain, ouf!

brest.JPG

Bah oui c'est joli Brest aussi! Et même qu'il y fait beau souvent!

On commence par un offskate de la mort mené par Hooligan... On avait froid, au moins on est réchauffées! Ceci dit, je l'ai pas trouvé aussi difficile que les autres fois où j'ai fait un bootcamp... Merci le crossfit! Quand à un moment on a fait 5 burpees, j'étais étonnée de pas en faire plus genre 30 ou 40... Tant mieux, dans ce sens là. J'en chie pas au CrossFit pour rien :) Par contre, la forte pluie résonnait sur le toit du gymnase, du coup on n'entendait quedal à ce que disait Hoolie, c'était assez frustrant parfois.

Une fois le offskate passé, on est parties pour des exercices d'agilité de jammeuse. Bah ça m'a bien fait la bite, si vous me permettez l'expression. Je ne suis pas jammeuse, et je ne prétend pas l'être. Mais j'aime bien le faire de temps en temps :) Du coup, comme mon truc à moi c'est de bloquer, je jamme que en remplacement quand les jammeuses "officielles" sont fatiguées, soit en gros une à deux fois par match maxi. Et dans ces moments-là, j'ai ce rôle de joueuse d' "impact", comme on dit. Je passe peut-être pas le mur, mais je "pilonne", je tape, et je fatigue les joueuses en face, physiquement et psychologiquement. Donc bon, clairement, l'agilité n'est pas mon point fort, même si j'aime me faire mes petits exos de mon côté de temps à autre, ça fait jamais de mal. On a vu plusieurs exos : accélération sur les stoppers, accélérations sur les roues (patins en "travers" de la direction où tu avance, je sais pas si je suis claire... j'avais l'air d'une mongole en faisant ça, c'était lamentable), slalom sur les stoppers, spinning (aka tu fais un tour en passant d'un patin à l'autre, t'as jamais deux patins au sol en même temps), etc...

spinning roller derby kami.jpg

Le spinning réalisé par kamikaze Kitten, pour celles qui visualisent pas (chopé sur Pinterest)

Le spinning m'agace. En fait, je ne sais pas pourquoi, j'arrive à très bien "ouvrir" mon patin gauche pour faire l'aigle avec le pieds droit en avant, mais le patin droit a moins d'angle d'ouverture naturel quand je tente de faire l'aigle avec le pied gauche devant. Or, c'est dans ce sens là que le spinning commence, car le but est de le faire à l'intérieur du track (cf la photo ci-dessus). Du coup, quand "j'ouvre" mon patin, je le mets pas dans l'axe mais plus ou moins en travers, les roues ne roulent plus et donc font leur job de freinage, et donc je tombe comme une merde. J'ai ce problème pour faire l'aigle dans ce sens, pour donc freiner de ce côté, etc. En théorie, on est censé le réaliser en faisant un petit "saut" entre chaque pas, mais là c'est encore pire... Y'a un truc que j'arrive pas à choper, je lâcherai pas l'affaire et c'est devenu mon nouvel objectif à atteindre :) (parmis d'autres...) 

En attendant, je ne sais pas quoi faire pour "assouplir" ma cheville droite... Si vous avez des conseils... 

spinning 2.jpg

La version du spinning "sauté"...

L'après-midi, MatLovin des South Wales Silures est passé au coaching, accompagné de Adèle Linquent des BMO pour faire la traduction :) On n'a pas forcément travaillé des choses compliquées, mais malgré tout, on a revu des bases pour lesquelles les détails comptent, par exemple appréhender la taille du track sans regarder, ou les ponts. Car un pont, en théorie, c'est facile : étirer le pack le plus loin possible pour bloquer le plus loin possible. Il faut donc que les joueuses soient au maximum à 3m les unes des autres. En théorie, rien de compliqué. Sauf que. Les 3m. déjà, faut les avoir dans l'oeil. Ensuite, faut vraiment à la fois garder un oeil sur ses coéquipières mais aussi sur le pack, pour que le pont reste un pont, et ne devienne pas soit une destruction de pack, soit un pack tout court parce que le pack a avancé et on l'a pas vu.

 

bridge.gif

Un joli bridge, mais toujours garder l'oeil sur le pack!

 

On a ensuite enchaîné sur un scrimmage de 2 fois 20minutes, histoire de bien terminer la journée. J'me suis sentie pousser des ailes, c'est le moment de tester des trucs parce qu'on s'en fout, donc j'ai jammé un peu. Bon. Je suis pas ridicule, je passe les packs, mais alors, j'ai un style d'éléphant! Comme je disais plus haut, je pousse, je pilonne, et je passe... Sauf que quand en face t'as de vraies bloqueuses type Hooligan, baahhhhhh... Comme j'ai pas trop d'agilité ni d'explosivité, je me fatigue vite, et je prends ma raclée :D Mais finalement, ça fait du bien des fois de se retrouver vraiment face à la difficulté, parce que ça permet de se remettre en question, de voir où on pêche, et de progresser. Bon, j'ai aussi pris des coups dégueulasses, type une demoiselle (que je ne citerai pas, elle se reconnaîtra :D ) qui me fait un clockwise bien crados (pour une fois que c'est pas moi...), je vole (littéralement), et une autre joueuse en profite pour me rouler sur le doigt ET sur le pieds >< Du coup j'ai encore mal au pied...
En tant que bloqueuses, j'ai fait beaucoup de fautes, certaines méritées, d'autres que j'ai pas bien comprises, m'enfin... C'est le jeu. Une chose quand même : à un moment, j'ai réussi à mettre un block au timing PARFAIT (oui, j'étais fière) à Adèle Linquent qui a volé littéralement. Je me suis pris un Elbow... J'ai pas compris, j'ai demandé à la fin pour comprendre : en fait, le block était tellement bien fait que l'arbitre a cru que j'avais fait une faute... Bon... Tant pis pour moi. A sa décharge, il n'y avait pas d'OPR, les refs étaient débutants sur ce scrimmage, et de toute façon, l'erreur est humaine. Tout le monde doit apprendre, y compris les refs. Ca arrive, c'est tombé sur moi, tant pis...
En théorie cependant, il faut savoir que quand un arbitre a un doute il ne doit pas siffler la faute, c'est écrit dans les règles. Mais au final après en avoir discuté avec les copines, ça ne semble pas être toujours l'habitude en France. (En Europe? Dans le monde?) En gros, il arrive qu'en cas de gros block, l'arbitre croit qu'une faute a été commise, même si ce n'est pas le cas. Bon à savoir, du coup. Quoiqu'il arrive : NE PAS CONTESTER. Sinon c'est prendre le risque d'une misconduct, et CA, c'est vraiment la faute de merde qu'on peut éviter. 

 

roller-derby-tampon.gif

Pas comme ça (on roulait dans le même sens et puis bon, je suis pas Scald Eagle hein, CLAIREMENT :) ) Mais bon, c'est l'idée

 

Le soir, mon pied a commencé à me faire bien mal, je pouvais plus marcher, j'ai bien cru ne pas pouvoir faire le bootcamp du lendemain. Du coup, j'y suis allée mollo le lendemain. Je dois avoir un hématome à l'intérieur du pied car c'est en mettant mes semelles orthopédiques que j'avais mal, alors que d'hab elles me soulagent. Bizarre. Bref j'ai quand même réussi à faire 98% du offskate et la journée de dimanche complète (j'avais plus mal une fois le muscle chaud). Le offskate a été mené par MatLovin, et c'est amusant de voir comme l'approche est différente chez les british : on faisait les exos par paire, et quand une faisait l'exercice, l'autre l'encourageait. Et c'est là que tu te rends compte que c'est pas toujours facile de trouver des mots d'encouragement! Les British ont une approche bien plus positive des choses que les frenchies, et là ça m'a sauté aux yeux! Mais c'était ultra instructif, une fois de plus.

On a ensuite bossé principalement des exercices de packs toute la journée, avec différentes stratégies, que je pourrai pas vous expliquer ici parce que sans dessin ou mise en situation, c'est juste inexplicable. On a aussi appris l'arrêt "pigeon", où en gros, tu freines en chasse-neige mais en marchant en même temps... Disons qu'on freine tout en marchant comme un canard. (Je trouve pas de Gif du truc :) )

duck walk.gif

Un peu comme ça

Et on a aussi fini sur un scrimmage. On était toutes crevées, mais malgré tout apparemment l'ensemble était plus propre que la veille, avec de plus belles actions. (perso j'ai fait qu'une seule faute, c'était un gros cutting dégueulasse -en tant que bloqueuse en plus-, et je l'ai vu en le faisant ... *soupir de dépit*). J'ai quasi pas jammé vu que je voulais pas perdre mon pied, et puis la veille ça m'avait un peu calmé quand même. Une des seules fois où j'ai jammé, il y avait le seul homme du bootcamp qui bloquait (aussi appelé "l'Homme" :D ), et à un moment, j'ai été un peu trop confiante, j'suis arrivée pleine balle sur lui en intérieure... et bah j'étais pas la plus forte lol, j'ai pris un vol plané comme j'ai rarement pris! Ca m'apprendra. :) Un autre jam j'me suis pris un doigt dans l'oeil, j'y ai perdu ma lentille, du coup je voyais qu'à moitié, fun times...

glasses.gif

Tu remplaces "glasses" par "lens" et c'est moi...

Mais bon. C'était vraiment cool de jouer avec des joueuses super fortes, genre Missy Hammer des BMO, (J'admets avoir été contente de jouer les 2 fois dans son équipe, et pas que parce qu'elle est sympa :D Elle est super forte en jammeuse, je voulais pas trop me retrouver sur sa route en tant que bloqueuse...), ), Adèle Linquent, toutes les joueuses des BMO en fait, etc etc.  Bon, en même temps, comme jammeuse adverse y'avait Hooligan, c'était pas beaucoup mieux. Et comme elle bloquait aussi... J'ai pris cher. Non seulement lorsqu'elle jammait j'ai fait l'erreur d'exposer des partie légales aux départs de jam (ça fait un peu genre "Ouhouh! Regarde comme je suis une cible facile!" >< ), mais elle m'a bloquée AUSSI alors que j'étais bloqueuse comme elle, pour faire une chèvre, tout ça... Et moi, pas habituée à ça, j'me suis faite avoir, bien évidemment. Et en fait, j'me dis que jouer avec des joueuses qui sont plus fortes que soi, qui ont les réflexes et tout, ça force à se sortir les doigts du cul, et ça faisait bien longtemps que je l'avais pas vécu... Ca m'a foutu un coup de pieds au fion et ça fait beaucoup de bien!

Bref, pour conclure. Un super bootcamp avec une super ambiance. Beaucoup de choses apprises et à apprendre, du derby love à gogo... Mais aussi un pieds en moins, un corps qui n'est que douleur, 22 bleus au compteur sur tout le corps... Mais mon dieu. Quel kiff. Merci les coachs, merci les BMO. On refait ça quand vous voulez.

bootcamp brest.jpg

PS : petite pensée aux blessées du week-end : Lu Ce, Lily... Des bisous et du courage :)

Commentaires

J'apprécie vraiment votre blog , je me permet donc de mettre un lien vers le mien , je suis serrurier paris http://serrurierparis-infos.fr/serrurier-a-paris/

Écrit par : invité | 02/12/2014

Les commentaires sont fermés.