Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2015

Learning, learning, encore et toujours...

Me revoilà, cette fois pour un article ici, et non sur 5 seconds.

Alors, avec un mois de retard, je vous raconte un petit peu le scrimmage d'au revoir que j'ai pu faire avec les Bashing Banshees. Mes coéquipières trop gentilles avaient organisé un scrimmage d'au revoir pour l'Homme et moi-même... Trop gentil quoi. Pleins de copines étaient de la partie, Sam'U, Kill Belle, Major, Sox (bien évidemment! ;) ), pleins de Psycho Quads, de Gueuses, ... Et j'en passe. Il y avait aussi des Panam Squad et Calebrutes, juste pour le plaisir :)

happy.gif

Ma réaction quand j'ai appris qu'elles organisaient ce scrimmage pour notre départ <3

C'était un mini tournoi-scrimmage, avec 3 équipes qui s'opposaient chacune sur une mi-temps. J'étais dans l'équipe blanche avec l'Homme. Comme ça fait un peu loin maintenant je me souviens plus trop des détails, mis à part que j'ai KIFFE MA RACE, l'ambiance était au top, on s'est bien marrés... On a perdu un match et gagné un. Et puis sur la 3e mi-temps qui devait opposer les noirs aux bleus, bah... Loulou a rejoint les Noirs, et moi les Bleus, histoire de faire durer le plaisir! Un bonheur, sauf quand Loulou a jammé et qu'il m'est littéralement tombé dessus... J'ai eu bien peur pour mon épaule qui a bien craqué, mais non, plus de peur que de mal, rien de cassé... Ouf! Une bonne conclusion derbyesque avant de quitter la France :)

(Je ne parlerai pas de la soirée indécente qui a suivi, et des confettis... ;) )

10269167_349750611886245_1410755760664589531_o.jpg

Copyright Nicolas Lo

Depuis, j'ai donc rejoint la Victorian Roller Derby League. Dire que ça me change du tout au tout serait un euphémisme : j'ai carrément changé de monde en rejoignant cette ligue.

Comme je disais dans mon article précédent, je prend cher, mais qu'est-ce que j'apprends... Je suis pour le moment en Gold, donc pas autorisée à rejoindre une Home Team. Les Home Team ont fait un match à huit clos la semaine dernière, où seules les joueuses de la league étaient autorisées à venir. antaut vous dire que j'me suis pas faite priée... J'ai pas pu assister au premier match opposant les Mobsters aux Toxic Avengers, mais j'ai pu assister au match Dolls of Hazzard versus Dead Ring Rosies. Ce sont les Dead Ring Rosies qui ont gagné, les Dolls of Hazzard ayant eu 3 fouled out et ayant fini à 6 O_O (oui elles ont démarré à 9...). Rah je vous jure, ça me fait rêver. Il me tarde de rejoindre une Home Team!

dream.gif

Petite correction/éclaircissement par rapport à ce que j'ai dit précédemment : en fait, les VRDL ont 4 Home Teams et 2 Travel Teams. Et les Travel Teams sont composées de joueuses des Home Team, ce sont des équipes séparées. En fait, les joueuses des Travel Teams sont des joueuses qui se sont proposées pour jouer dans ces teams. D'autres joueuses pourraient avoir le niveau mais n'ont pas le temps/l'argent pour y participer, donc ne se proposent pas...

Toute joueuse qui est au niveau platinum peut se proposer pour jouer dans les Travel Teams. J'peux vous dire que ça va pas faire un pli: une fois que je serai en platinum, au prochain draft (tous les 3 mois), je me propose! Et même si je suis pas prise, j'm'en tape, je laisserai pas passer l'opportunité!

excuse me for dreaming.gif

Pour pouvoir passer du niveau Gold à Platinum, il faut que 3 coachs nous aient vu jouer en scrimmage et aient validé notre capacité à passer au niveau au dessus. Histoire d'être sûre qu'une fois en platinum face aux Queen Bees et aux All Stars, on se fasse pas couper en deux quoi... Logique. Une fois validée pour passer en Plat, tu t'entraines un peu avec toutes les Home Team, et ce sont elles qui décident quelle équipe te prend. Par contre, pour être dans le roster des Travel Teams, ce sont les coachs qui décident.

D'après les différents échanges que j'ai eu avec les différents coachs récemment, le passage en Platinum ne devrait plus trop tarder pour moi... Mais comme les entraînements et scrimmages n'ont pas arrêté d'être annulés ces derniers week-ends (entre jours fériés, évènements, etc...), je suis loin d'avoir eu mes 3 scrimmages de validés. Ah well, c'est pas bien grave, ça me permet de me préparer et de progresser au mieux avant de prendre ma branlée à chaque entraînement.

Aaahhh.gif

Ma réaction quand je serai en Platinum...

Tous les derniers vendredis de chaque mois, il y a un scrimmage mixé d'organisé, avec des joueuses de toutes les équipes des alentours ainsi que des mecs. Du coup, vendredi dernier, je me suis pas faite priée et j'y suis allée. C'était trop bien. La coordination de l'équipe s'est vite faite, on a réussi à mettre en place des jolies stratégies, bref c'était un vrai bonheur. Même que je me suis pas du tout sentie à l'arrache, et même que j'ai déjà senti une progression dans mon jeu! Je me replace mieux, j'ai un peu plus de réactivité, et je bloque plus efficacement. Je suis contente! Les efforts paient! :) Il reste encore des milliers de trucs à bosser, dont les fautes. Mon jeu n'est pas propre, au bout de 2h de scrimmage j'étais fouled out. Ca serait passé tranquille sur un temps de jeu normal, mais bon... quand même. Malgré tout je suis heureue de ma progression! Une joueuse qui vient d'être transférée chez les VRDL depuis Sydney m'a même complimentée sur mon jam et m'a dit que je devrai le bosser... Le monde à l'envers... (tu me diras c'est logique on est en Australie... Hem...). 

Bon clairement je ne veux toujours pas être jammeuse, mais jammer de temps en temps ne me gêne pas, donc il va quand même falloir le bosser quoiqu'il arrive, ne serait-ce que pour aider les copines. Et puis comme j'ai lu l'autre jour dans un article de Treble Maker, travailler le jam, même si on est bloqueuse, permet de comprendre comment la jammeuse réfléchit, se déplace, etc. Et ça aide donc à mieux anticiper ses mouvements... Tout simplement.

vrdl-three-wall-strong-butt.gif

Source http://rdjunkies.tumblr.com/ (oui, ce sont donc les VRDL)

Au cours de ce scrimmage, je me suis retrouvée à bloquer avec Biceptual. Bon, alors oui j'admets, cette nana est ma nouvelle idol. C'était tellement un plaisir de bloquer avec elle: calme, claire, précise, tu sais où te placer et tu te poses pas de question. Elle te donne 2-3 trucs sur la jammeuse/le jammeur avant le départ du jam, du coup t'es pas perdue, tu sais à quoi t'attendre (même si bon, j'ai pas toujours su mettre ses conseils en pratique...) D'ailleurs ça fait un peu ça chaque fois que je me retrouve avec une All Stars... Lundi dernier j'me suis retrouvée avec Screw Barrymore, c'était pareil... Calme, clair, précis, un bonheur. Sauf que avec elle, pour une raison que j'ignore, je comprenais de travers tout ce qu'elle disait. Du coup je faisais de la merde et j'avais trop l'impression de servir à rien. Horrible. Par exemple, à un moment, elle était en soutien (en backward), je bloquais, pour une fois plutôt pas mal, elle me dit "très bien, maintenant glisse ton bras", en gros pour bien me retrouver face au track et bien bloquer la jammeuse avec mon dos. Je saurai même plus vous dire comment elle me l'a dit en anglais, toujours est-il que j'ai juste compris "bras" et que je me suis retournée au lieu de me replacer. N'importe quoi, ridicule, rentre chez toi ma pauvre tu sers à rien. Bref, moment épique de solitude pour moi, en particulier quand j'ai bien vu qu'elle ne comprenait pas ce que je faisais moi, du coup... Bref la barrière de la langue est un vrai sujet. Je me suis prise 2-3 fois, quand l'émotion reprend le dessus sur la raison, à dire "extérieur" ou "intérieur" à la place de "In" et "Out". Et des fois, tu penses à autre chose et on te dit un truc et tu l'entends pas/comprends pas. Ca aurait pu être mille fois pire, mais malgré tout c'est pas toujours évident! Et c'est extrêmement frustrant. Surtout quand ce sont les conseils de Screw Barrymore que tu comprends pas. Grr.

useless.gif

En tout cas, tout ce que j'attends, c'est de pouvoir jouer, même en scrimmage. Juste pour progresser, essayer de mettre en pratique ce que j'apprends en entraînement, etc. Le jour où je passe l'aigle en intérieur en jammeuse et que j'arrive à me déplacer d'un côté de la piste à l'autre en bloquant et en faisant toujours cet aigle, mes amis, je serai Reine du Monde. En attendant, je suis rien du tout, et je bosse. Car comme disait l'autre, ce qui compte, ce n'est pas le but, mais le chemin parcouru.

 

Les commentaires sont fermés.