Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2016

Où on va et d'où l'on vient

Bonne année 2016 à tous! J'espère que les vacances ont été cools!

La off season est terminée, c’est le moment de définir les objectifs de l’année. Pour soi-même et pour son équipe. Pour les VRDL AllStars, aucun doute que l’objectif est d’atteindre le but ultime d’être numéro 1 mondiale. On perd 4 éléments majeurs : Swish Cariboom, Tui Lyon (qui part aux US chez Angel City), Smashin’ Pop et de façon assez inattendue pour moi, Chuck. (Ça me brise le coeur, elle était un de mes modèles! J’espère secrètement que ce n’est qu’une pause). Bon, ne vous inquiétez pas, on a de la réserve de joueuses de ouf chez les B, et on a (peut-être) des transferts de dingos qui arrivent (c'est pas encore confirmé alors je dis rien pour le moment... ;) ) Vous les découvrirez en temps voulu, mais croyez moi, si ça se confirme, on ne perd pas au change (et mon moi de fangirl n’arrêtera pas d’hurler et de faire des petites flaques). En tout cas, cette équipe n'aura plus du tout le même roster que l'an dernier... Suspense!

bob eponge eqger.gif

L’équipe C VRDL est officialisée. Elle n’a pas encore de nom mais nous en aurons une cette année, avec son premier match dès le 13 février. On a pour objectif d’essayer d’atteindre le top niveau dans l’état du Victoria. Comme on a pleins de transferts prometteurs en plus des joueuses actuelles, on devrait réussir à avoir une équipe solide de ce côté aussi.

Mon objectif personnel de l'année était (est) d’arriver à être au niveau des Queen Bees cette année, voir me rapprocher du niveau AS en fin d'année pour peut-être y être l'an prochain (va falloir mettre de l'argent de côté et tout, mais je veux vraiment pouvoir vivre l'expérience au moins une année!).
Premier objectif atteint, j'y suis! Je suis une Queen Bee! (Au moins pour ce quarter... les sélections se font tous les 3 mois) Hiiiii!!! Je suis uuuultra fière! pour le moment je suis dans le niveau "bas" des Queen Bees (donc je fais partie de celles qui auront moins de jams que les autres au prochain match, complèteront la Team C si besoin, et peuvent potentiellement être éjectées au prochain quarter), mais je suis bien décidée à m'entraîner et me battre becs et ongles pour m'améliorer et remonter dans les meilleures joueuses des B... Et, avec un peu de chance et beaucoup d'acharnement, être dans le top 20 (le "charter" des All Stars) d'ici la fin de l'année. Etre dans les All Stars sera un autre sujet, chaque chose en son temps de tout façon. Pour le moment il faut que je bosse sur mes points faibles (et ils sont nombreux!)

luke concentrates.gif

Je peux le faire, je peux le faire, je peux le faire...

Aussi, en fin d'année (ou plutôt en début d'année) ici, la coutume est de faire un bilan de l’année passée. Je vais plutôt faire un bilan de mes 3 ans de derby que je fêterai début février.

J’ai donc commencé le derby il y a 3 ans, chez les Panthers (d’Argenteuil, à l’époque). Je ne connaissais rien de ce sport mais il m’impressionnait. Enfin un sport de nanas avec des bollocks, enfin un sport à majorité féminine qui n’est pas un sport de princesse. Je n’avais pas patiné depuis 15 ans, mais c’est revenu vite. Je me souviens, les arrêts en chasse neige ont été la première chose que j’ai réussi à placer en 2-3 entraînements. La fierté! Mon premier scrimmage (ou simili de) où j’étais complètement paumée, je comprenais rien de ce qui se passait et où j’essayais d’attraper la jammeuse avec les mains (elle est où la balle?!!) Puis j’ai réussi à passer les arrêts toe stop, le truc que je pensais infaisable. Ca m’a pris un peu plus de temps… J’ai eu une partie de mes MS au bootcamp de brutes organisé par les Lutèces aux Blancs Manteaux, fin février-début Mars (sous la neige…). J’ai raté l’endurance de peu parce que je glissais horriblement sur ce sol. J’ai repassé tout ça en Avril chez les Bouchères (cette épreuve théorique m’avait traumatisée), 26 tours 3/4 et hop c’était réglé. (Le tout début des MS à 27 tours au lieu de 25, sans arrêt hockey slide). Les tours en marche arrière, l’angoisse… Enormément de choses me paraissaient une montagne à l’époque. Patiner en arrière, les hockey stop et power slides, etc etc… J’ai ensuite intégré les Bashing Banshees avec qui j’ai fait mes premiers matchs, ma première fois en tant que capitaine (pensée émue), ma première fois en tant que jammeuse, etc. Le bootcamp Team France où le shuffle me paraissait encore être une montagne et où j’ai perdu mon premier ongle de pied (avec du sang et tout, miam). Ma première marseillaise derby (improvisée) quand la Team Unicorn est venue jouer contre les PRG - et que les PRG ont gagné! (les frissons). Ma première blessure aussi, cet acromio claviculaire déboité. Mon premier ras-le-bol derby… A force d’en faire trop, sans reconnaissance on en arrive a la! Mais on en tire aussi des lecons.

Puis ce transfert chez les VRDL… Mon niveau a fait un bond énorme. Je suis absolument incapable de dire à quel niveau je me trouve maintenant par rapport a celui que j’avais il y a un an. J’ai énormément progressé, mais à quel point? Quand tu t’entraînes constamment avec des gens comme les VRDL All Stars, la réalité est transformée et force l’humilité… Sans savoir vraiment ce qu’on vaut, finalement (pas grand chose en vrai lol). En tout cas, j’ai parcouru un chemin enorme, mais j’ai encore une montagne a gravir. Vivement.

climbing a mountain.gif

Brace yourselves...

Sinon, ce week-end, j'étais à Derbyfest. J'avais vu la pub pour cet évènement il y a un an avant dde partir, et je m'étais promis d'y aller. C'est chose faite, et c'était trooooop bien! 3 jours de folie, à enchaîner les classes avec des coachs plus fous les uns que les autres. Christy Demons (VRDL - Team Australia), Jes Rivas (Rose City - Team USA), Sheina Serelson (Rose City - Team USA), Loren Mutch (Rose City), Mick Swagger (Gotham - Team USA), Akers (Denver, Team USA), Snot Rocket Science (Steel City - Team USA), Rogue Runner (London Rollergirls, Team England), Skate Pilgrim (Victorian Vanguard, Wizzards of Auz), G-Banger (aka Giles - VRDL All Stars - Team Australia - elle y était en tant que coach Off Skate), Lady Trample (Auckland - Team NZ - Chick in Bowls NZ), EstroJen, Danger, BA (coach de Steel City)... Et je crois que j'oublie personne.

derbyfest.png

C'était fou! J'ai appris énooormément! Bémol, j'ai pas pu faire de la rampe parce que fallait encore payer une assurance en plus (sérieux, à 300balles le ticket ça casse les couilles). Mais bref... J'ai eu un petit coup de coeur pour Rogue Runner qui est vraiment adorable et son coaching est particulièrement intéressant. (pas que les autres soient chiants hein, mais je sais pas, y'avait un truc en plus...). Je vais pas vous faire un compte rendu de tout ce que j'ai appris, mais vraiment, c'était top. Et puis il y a des matchs le soir, j'ai eu la chance d'être choisie pour jouer dans les matchs "élite" (je sais toujours pas comment j'ai fait ça, j'me suis sentie comme l'erreur du groupe à chaque match, mais bref). J'ai donc pu jouer aux côtés de tous ces supers coachs! Dingue dingue dingue. Bon, j'me suis sentie comme un boulet, et ça a juste mis en avant touuuus mes defauts, mais c'était top quand même! Et puis ça me permet de voir sur quoi je dois bosser en priorité (aka TOUT...) Et quand même, je crois que la plus grande leçon quej'ai pu prendre lors de ceweek-end c'est: prend le négatif et tourne-le en positif. Exemple: Biceptual jamme. (oui ça lui arrive). Elle a une force de malade difficile à contrer, MAIS elle n'est pas "juky" (elle ne saute pas partout comme Rogue par exemple). Conclusion? Tu restes à ta place et tu sers les fesses. Pas besoin de bouger partout, avec un wall à 4 en formation box ya moyen de la contenir. Ca change du "putain, elle va nous défoncer". Et ça marche pour tout...

kanye positive energy.PNG

Oh hey Kanye! Muhuhu

Le truc marrant, c'est le côté "fangirl" qui existe aussi j'imagine en France mais que j'avais rarement expérimenté jusque là. Pas que les gens étaient fans de moi, non (lool et la marmotte...), mais j'en ai été "témoin" ce week-end avec les coachs mais aussi (surtout) avec Biceptual et Bianca qui étaient aussi là mais pour patiner, pas pour coacher. Du coup y'a des meufs qui s'empressaient de s'entraîner avec elles, de prendre des photos et tout... A la limite du manque de respect parfois, genre Bianca ou Biceptual sont en train de discuter et hop quelqu'un se pointe et les coupe juste pour prendre une photo. WTF... Je sais que c'est un truc qui arrive aux stars et tout, mais pour moi avec Bianca ou Biceptual, comme maintenant je les croise tous les jours, ça me fait un peu bizarre... C'est là que tu réalises que maintenant que tu sais qu'elles sont humaines (genre pas une personne de l'autre côté d'un écran), le fangirling est complètement hors sujet et stupide. Je me souviens que quand j'étais arrivée c'était Tui qui nous avait coaché et j'étais comme une dingue. J'avais eu la décence d'esprit à l'époque de ne rien faire ni dire, et quand Swagger était venue, j'avais demandé (respectueusement j'ose espérer) une photo. Qui était en fait plus pour foutre les boules aux copines en France (j'avouuuue). Le côté "ma vie est formidable" sur Facebook (on le fait tous plus ou moins à un moment, faites pas genre). Bon bah maintenant je me rends compte à quel point c'est ridicule et chelou pour les personnes en question. Surtout que bon, on parle pas de Zidane ou Messi là, on parle de Roller Derby, donc 80% de la population mondiale (et je suis optimiste) ne connaît même pas le sport... Bref. Ceci dit bon, quand je me retrouve à côté de Serelson ou Mutch ou Rogue (ou tous les coachs ci-dessus, en fait), je fais pas ma maligne. Mais moi c'est plutôt dans le sens je ferme ma gueule parce que j'ai pas envie de passer pour une bouffonne. Ces meufs m'impressionnent un peu quoi, voyez. Malgré tout. C'est un peu stupide aussi, j'en conviens...

weird.gif

Sinon, changement de sujet direct, les sélections Team France sont sorties. J'ai raté TOUTES les échéances, genre laisse tomber. Je suis passée au travers, y'a rien qu'a fuité sur mon profil Facebook. Je me l'explique pas. En tout cas Facebook, TES ALGORITHMES C'EST DE LA MERDE. Au lieu de me vendre des pompes ou robes dont j'en ai rien à branler, parle-moi des sélections team France Roller Derby! Heureusement en tant qu'expat les deadlines sont plus floues et du coup je peux encore tenter ma chance. J'ai pas beaucoup d'espoir, mais ça me donnera au moins une idée de mon niveau de jeu par rapport au derby français... Je vous tiendrai au courant de la suite!

equipe de franceroller derby.png

Les commentaires sont fermés.