Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2016

Ca rame.

Salut salut!

Comme à chaque fois je me réveille et ça fait plus d'un mois que j'ai pas posté. Bon en même temps entre le derby le boulot et la recherche d'une maison pour nous deux parce qu'on en a assez des cas sociaux de coloc'... Bref.

Donc je vous annonçais que j'étais tout juste sélectionnée dans les Queen Bees... Mais jusque là en match j'ai rempli les rang de notre équipe C, je nomme les Notorious V.I.C.'s (il est tellement classe ce nom!!). Un petit "tournoi" est organisé tous les ans par les équipes locales appelé "Open Battle". Des "matchs" (c'est supposé être des scrimmages vu que c'est qu 2x20minutes, mais bon... Quand ya tous les refs, du merch, de la musique, la corde, du public, pour moi en dehors du temps de jeu c'est quasiment un match hein). Il ya 3 semaines nous avons joué contre les South Sea Sirens de Frankston au sud de Melbourne, et le week-end dernier c'était contre les North Side Roller Derby Death Stars. L'équipe jouait aussi le matin contre Geelong mais n'avait pas besoin de moi pour celui-là. (Je ne fais que les "renforcer" en cas de manque de joueuse :) )

help.gif

Ce petit coup de pouce dont les copines ont toujours besoin :p

Pour ce premier match contre les Sirens (qui étaient jusqu'à présent une des meilleures équipes locales), on ne savait pas du tout à quoi s'attendre. Elles s'entraînent ensemble depuis plus longtemps que les Notorious VICs qui sont une équipe toute nouvelle, sont réputées pour être fortes... On savait que malgré tout on avait une carte à jouer mais on ne partait pas du tout gagnante. Ici quand tu fais partie des joueuses les plus expérimentées et de meilleure niveau, tu joues au minimum un jam sur 2 au moins au début le temps d'assoir le score. Ca peut même aller jusqu'à faire 2 jams sur 3 sur le track. Il y a quelques années j'aurai dit que j'allais mourir, maintenant c'est "meh, whatever". Facile. Je tiens 3h scrimmages tous les samedis sans soucis, à tourner parfois à 5 ou 6, donc franchement 2 jams sur trois ça se fait bien. Bref. DOnc on ne savait pas du tout à quoi s'attendre... Et on a été agréablement surprises. On met en place les stratégies vues et revues aux entraînements (même si je m'entraîne avec les queen bees, je connais ces stratégies et me suis entraînée avec la majorité des joueuses de toute façon l'an dernier). Parfois ça marche, parfois ça marche pas, mais grâce à nos super jammeuses de fou on a réussit à tenir les jammeuses adverses assez longtemps pour scorer petit à petit. Le jeu en face n'est clairement pas structuré et elles ont moins d'expérience en murs en box ou triangle. Notre jeu n'est pas parfait (cette ligne intérieure bordeeeel!), certaines joueuses ne sont pas encore hyper résistantes en mur, mais globalement ça tient pas mal et on s'en sort avec une jolie victoire 154 à 81 (je crois - un écart de l'ordre de 70 points quoi). Surprise générale, personne ne s'y attendait et certainement pas les Notorious VICs! Bah oui chez les VRDL c'est un peu l'équipe toute neuve que certaines voient comme l'équipe poubelle... (coucou les egos de certaines joueuses! - de tout niveau hein, et ça vient plus d'en bas que d'en haut... --")

200.gif

Gonflées à bloc elles ont donc débarqué sur ce 2e jour beaucoup plus sereines. Grâce aux transports en commun ici qui sont tout pourri le dimanche j'ai pas pu assister au match contre Geelong (je n'y jouais pas parce qu'elles n'avaient pas besoin de moi pour celui-là, mais je voulais encourager), du coup je peux pas trop en parler. En tout cas elles ont aussi gagné 162 à 104. Geelong jouent beaucoup à l'ancienne: gros hits mais peu de jeu d'équipe. L'enjeu face à ce genre d'équipe est surtout de garder son calme et d'éviter les fautes... Ca a été manifestement pas toujours évident de ce que j'en ai compris mais malgré tout elles ont aussi plutôt bien assis leur victoire :)

North Side se présentait comme notre adversaire le plus coriace: elles ont aussi gagné tous leurs matchs jusque là et ont exactement le même type de jeu que les VRDL, avec plus d'éxpérience. Ca s'avérait donc être un de nos matchs les plus challenging. Comme je n'étais que "backfiller" (je remplissais les rangs quoi), on me dit au début du match que je risque de ne pas jouer beaucoup parce que les capitaines veulent construire le jeu d'équipe. Pas de soucis, c'est le jeu ma pauvre lucette, je suis une Queen Bee (ce qui est une chance!) Je vais pas non plus faire ma princesse. LE match commence, l'écart se creuse, 44 à 20, la bench manager Sasha nous fait "bon les filles, changement de programme, on perd donc on va envoyer le paté. Victoria, you're on". (Gros moment de fierté quand je suis censée être "le pâté" :D Bon ils le disent pas comme ça ici mais c'est l'équivalent quoi ^^).

prepa physique.gif

Quand tu te prépares à aller envoyer le pâté

Ici (comme dans toute équipe compétitive j'imagine) la stratégie c'est quand il faut gagner, t'aligne tes meilleures joueuses au maximum, quitte à ce que les moins fortes restent sur le banc quasiment tout le match. Ca s'appelle la compétition, c'est comme ça (et certaines ont du mal à s'y faire - en même temps pour avoir été à cette place c'est pas ultra fun hein...). Au final pendant ce match j'ai fait un jam sur 2. Ca a été serré tout le long, un match comme on les aime. Enfin sauf au niveau des pénalités où on a toutes été en box un peu trop (des deux côtés). Je m'en sors avec 4 fautes, dont des putains de destructions de pack, elles m'énervent ces fautes là, ce sont des fautes d'inattention! C'est lors de ces matchs que les faiblesses ressortent, et là clairement on a vu les failles de l'équipe: en plus des fautes un peu trop élevées, reformation parfois un peu lentes, quelques stratégies manquantes notamment en cas de power block (aka quand notre jammeur est en prison)... Mais c'étais vrai aussi de leur côté. Au final on a maintenu l'écart mais on n'a jamais réussi à le rattraper complètement... Sauf au dernier jam, power jam pour nous, notre jammeuse enchaîne, le score se ressert dangereusement pour les Death Stars... Et là, erreur bête de Pi qui arrive un peu vite sur le mur adverse, block mal placé, back block, power jam pour elles... Dammit. On finit perdantes sur un score de 121 à 102, les Notorious VIC's n'ont pas à rougir de leur jeu... Et ça vaut une revanche ;) De façon plus personnelle, mise à part les fautes, j'ai vraiment kiffé ce match. J'ai réussi à placer deux trois mouvements classes, et j'ai réussi à corriger 2-3 trucs sur lesquels je bosse ces derniers temps. Même si c'est loin d'être parfait, c'est sur les petits progrès comme ça qu'on se rend compte qu'on avance quand même. On va aller faire un scrimmage contre elles le 17 avec les Queen Bees, ça sera intéressant de voir la différence de résultat... ;) (en moyenne en scrimmage l'équipe A bat l'équipe B d'environ 200 points, et pareil pour l'équipe B contre l'équipe C).

beyonce proud.gif

Quand t'as réussi à placer un truc sur lequel tu bosses depuis des mois

Parce que oui, depuis que j'ai été sélectionnées chez les Queen Bees, je rame. Clairement je suis dans le bas du panier et je le savais. Malgré tout mentalement c'est pas évident tous les jours de voir que t'es une des moins fortes (et que potentiellement tu peux gicler au prochain quarter, surtout que par en dessous ça pousse pour pouvoir intégrer les Queen Bees...). Je me bats je me bats mais parfois j'ai l'impression que ça ne vient pas assez vite. Ce match m'a permis de me prouver à moi-même que en un mois j'ai déjà progressé et pris encore du niveau. Il y a deux semaines je me suis faite gueuler dessus parce que j'avais pas fait tout ce qu'il fallait sur le track. Ca refroidit sacrément... Et ça m'a retourné la tête pendant les 3h de scrimmage (parce que oui, c'était pendant un des premiers jams évidemment). J'ai fini en crise d'angoisse à pleurer (et puis bon c'était pas la bonne période du mois en prime, j'accumulais...), une fois que la crise d'angoisse était passée ça allait mieux. J'en ai parlé à ma capitaine qui m'a rassurée que c'était juste que pour le moment l'équipe était pas encore structurée et que c'était normal que je sois un peu paumée par moment sur le track. Ouf. Mais du coup je me dis que ma tête vénère à vouloir faire mieux ça doit soûler tout le monde alors j'ai décidé qu'à présent j'allais être plus positive. Pas me reposer sur mes lauriers, juste me rappeler que j'apprends et que je peux pas tout réussir d'un coup (SI SEULEMENT) (mais ça serait chiant en même temps). Ca fera des vacances à mes coéquipières (et à moi-même) et ça peut aussi éviter de me coûter ma place dans l'équipe, le comportement compte autant que le niveau de jeu...

On a un match prévu contre Sydney le 3 Avril, il me tarde. Plus quelques autres joyeusetés plus tard, mais rien n'est confirmé officiellement encore alors... Ca sera pour la prochaine fois ;)

that's all folks.gif

28/01/2016

Où on va et d'où l'on vient

Bonne année 2016 à tous! J'espère que les vacances ont été cools!

La off season est terminée, c’est le moment de définir les objectifs de l’année. Pour soi-même et pour son équipe. Pour les VRDL AllStars, aucun doute que l’objectif est d’atteindre le but ultime d’être numéro 1 mondiale. On perd 4 éléments majeurs : Swish Cariboom, Tui Lyon (qui part aux US chez Angel City), Smashin’ Pop et de façon assez inattendue pour moi, Chuck. (Ça me brise le coeur, elle était un de mes modèles! J’espère secrètement que ce n’est qu’une pause). Bon, ne vous inquiétez pas, on a de la réserve de joueuses de ouf chez les B, et on a (peut-être) des transferts de dingos qui arrivent (c'est pas encore confirmé alors je dis rien pour le moment... ;) ) Vous les découvrirez en temps voulu, mais croyez moi, si ça se confirme, on ne perd pas au change (et mon moi de fangirl n’arrêtera pas d’hurler et de faire des petites flaques). En tout cas, cette équipe n'aura plus du tout le même roster que l'an dernier... Suspense!

bob eponge eqger.gif

L’équipe C VRDL est officialisée. Elle n’a pas encore de nom mais nous en aurons une cette année, avec son premier match dès le 13 février. On a pour objectif d’essayer d’atteindre le top niveau dans l’état du Victoria. Comme on a pleins de transferts prometteurs en plus des joueuses actuelles, on devrait réussir à avoir une équipe solide de ce côté aussi.

Mon objectif personnel de l'année était (est) d’arriver à être au niveau des Queen Bees cette année, voir me rapprocher du niveau AS en fin d'année pour peut-être y être l'an prochain (va falloir mettre de l'argent de côté et tout, mais je veux vraiment pouvoir vivre l'expérience au moins une année!).
Premier objectif atteint, j'y suis! Je suis une Queen Bee! (Au moins pour ce quarter... les sélections se font tous les 3 mois) Hiiiii!!! Je suis uuuultra fière! pour le moment je suis dans le niveau "bas" des Queen Bees (donc je fais partie de celles qui auront moins de jams que les autres au prochain match, complèteront la Team C si besoin, et peuvent potentiellement être éjectées au prochain quarter), mais je suis bien décidée à m'entraîner et me battre becs et ongles pour m'améliorer et remonter dans les meilleures joueuses des B... Et, avec un peu de chance et beaucoup d'acharnement, être dans le top 20 (le "charter" des All Stars) d'ici la fin de l'année. Etre dans les All Stars sera un autre sujet, chaque chose en son temps de tout façon. Pour le moment il faut que je bosse sur mes points faibles (et ils sont nombreux!)

luke concentrates.gif

Je peux le faire, je peux le faire, je peux le faire...

Aussi, en fin d'année (ou plutôt en début d'année) ici, la coutume est de faire un bilan de l’année passée. Je vais plutôt faire un bilan de mes 3 ans de derby que je fêterai début février.

J’ai donc commencé le derby il y a 3 ans, chez les Panthers (d’Argenteuil, à l’époque). Je ne connaissais rien de ce sport mais il m’impressionnait. Enfin un sport de nanas avec des bollocks, enfin un sport à majorité féminine qui n’est pas un sport de princesse. Je n’avais pas patiné depuis 15 ans, mais c’est revenu vite. Je me souviens, les arrêts en chasse neige ont été la première chose que j’ai réussi à placer en 2-3 entraînements. La fierté! Mon premier scrimmage (ou simili de) où j’étais complètement paumée, je comprenais rien de ce qui se passait et où j’essayais d’attraper la jammeuse avec les mains (elle est où la balle?!!) Puis j’ai réussi à passer les arrêts toe stop, le truc que je pensais infaisable. Ca m’a pris un peu plus de temps… J’ai eu une partie de mes MS au bootcamp de brutes organisé par les Lutèces aux Blancs Manteaux, fin février-début Mars (sous la neige…). J’ai raté l’endurance de peu parce que je glissais horriblement sur ce sol. J’ai repassé tout ça en Avril chez les Bouchères (cette épreuve théorique m’avait traumatisée), 26 tours 3/4 et hop c’était réglé. (Le tout début des MS à 27 tours au lieu de 25, sans arrêt hockey slide). Les tours en marche arrière, l’angoisse… Enormément de choses me paraissaient une montagne à l’époque. Patiner en arrière, les hockey stop et power slides, etc etc… J’ai ensuite intégré les Bashing Banshees avec qui j’ai fait mes premiers matchs, ma première fois en tant que capitaine (pensée émue), ma première fois en tant que jammeuse, etc. Le bootcamp Team France où le shuffle me paraissait encore être une montagne et où j’ai perdu mon premier ongle de pied (avec du sang et tout, miam). Ma première marseillaise derby (improvisée) quand la Team Unicorn est venue jouer contre les PRG - et que les PRG ont gagné! (les frissons). Ma première blessure aussi, cet acromio claviculaire déboité. Mon premier ras-le-bol derby… A force d’en faire trop, sans reconnaissance on en arrive a la! Mais on en tire aussi des lecons.

Puis ce transfert chez les VRDL… Mon niveau a fait un bond énorme. Je suis absolument incapable de dire à quel niveau je me trouve maintenant par rapport a celui que j’avais il y a un an. J’ai énormément progressé, mais à quel point? Quand tu t’entraînes constamment avec des gens comme les VRDL All Stars, la réalité est transformée et force l’humilité… Sans savoir vraiment ce qu’on vaut, finalement (pas grand chose en vrai lol). En tout cas, j’ai parcouru un chemin enorme, mais j’ai encore une montagne a gravir. Vivement.

climbing a mountain.gif

Brace yourselves...

Sinon, ce week-end, j'étais à Derbyfest. J'avais vu la pub pour cet évènement il y a un an avant dde partir, et je m'étais promis d'y aller. C'est chose faite, et c'était trooooop bien! 3 jours de folie, à enchaîner les classes avec des coachs plus fous les uns que les autres. Christy Demons (VRDL - Team Australia), Jes Rivas (Rose City - Team USA), Sheina Serelson (Rose City - Team USA), Loren Mutch (Rose City), Mick Swagger (Gotham - Team USA), Akers (Denver, Team USA), Snot Rocket Science (Steel City - Team USA), Rogue Runner (London Rollergirls, Team England), Skate Pilgrim (Victorian Vanguard, Wizzards of Auz), G-Banger (aka Giles - VRDL All Stars - Team Australia - elle y était en tant que coach Off Skate), Lady Trample (Auckland - Team NZ - Chick in Bowls NZ), EstroJen, Danger, BA (coach de Steel City)... Et je crois que j'oublie personne.

derbyfest.png

C'était fou! J'ai appris énooormément! Bémol, j'ai pas pu faire de la rampe parce que fallait encore payer une assurance en plus (sérieux, à 300balles le ticket ça casse les couilles). Mais bref... J'ai eu un petit coup de coeur pour Rogue Runner qui est vraiment adorable et son coaching est particulièrement intéressant. (pas que les autres soient chiants hein, mais je sais pas, y'avait un truc en plus...). Je vais pas vous faire un compte rendu de tout ce que j'ai appris, mais vraiment, c'était top. Et puis il y a des matchs le soir, j'ai eu la chance d'être choisie pour jouer dans les matchs "élite" (je sais toujours pas comment j'ai fait ça, j'me suis sentie comme l'erreur du groupe à chaque match, mais bref). J'ai donc pu jouer aux côtés de tous ces supers coachs! Dingue dingue dingue. Bon, j'me suis sentie comme un boulet, et ça a juste mis en avant touuuus mes defauts, mais c'était top quand même! Et puis ça me permet de voir sur quoi je dois bosser en priorité (aka TOUT...) Et quand même, je crois que la plus grande leçon quej'ai pu prendre lors de ceweek-end c'est: prend le négatif et tourne-le en positif. Exemple: Biceptual jamme. (oui ça lui arrive). Elle a une force de malade difficile à contrer, MAIS elle n'est pas "juky" (elle ne saute pas partout comme Rogue par exemple). Conclusion? Tu restes à ta place et tu sers les fesses. Pas besoin de bouger partout, avec un wall à 4 en formation box ya moyen de la contenir. Ca change du "putain, elle va nous défoncer". Et ça marche pour tout...

kanye positive energy.PNG

Oh hey Kanye! Muhuhu

Le truc marrant, c'est le côté "fangirl" qui existe aussi j'imagine en France mais que j'avais rarement expérimenté jusque là. Pas que les gens étaient fans de moi, non (lool et la marmotte...), mais j'en ai été "témoin" ce week-end avec les coachs mais aussi (surtout) avec Biceptual et Bianca qui étaient aussi là mais pour patiner, pas pour coacher. Du coup y'a des meufs qui s'empressaient de s'entraîner avec elles, de prendre des photos et tout... A la limite du manque de respect parfois, genre Bianca ou Biceptual sont en train de discuter et hop quelqu'un se pointe et les coupe juste pour prendre une photo. WTF... Je sais que c'est un truc qui arrive aux stars et tout, mais pour moi avec Bianca ou Biceptual, comme maintenant je les croise tous les jours, ça me fait un peu bizarre... C'est là que tu réalises que maintenant que tu sais qu'elles sont humaines (genre pas une personne de l'autre côté d'un écran), le fangirling est complètement hors sujet et stupide. Je me souviens que quand j'étais arrivée c'était Tui qui nous avait coaché et j'étais comme une dingue. J'avais eu la décence d'esprit à l'époque de ne rien faire ni dire, et quand Swagger était venue, j'avais demandé (respectueusement j'ose espérer) une photo. Qui était en fait plus pour foutre les boules aux copines en France (j'avouuuue). Le côté "ma vie est formidable" sur Facebook (on le fait tous plus ou moins à un moment, faites pas genre). Bon bah maintenant je me rends compte à quel point c'est ridicule et chelou pour les personnes en question. Surtout que bon, on parle pas de Zidane ou Messi là, on parle de Roller Derby, donc 80% de la population mondiale (et je suis optimiste) ne connaît même pas le sport... Bref. Ceci dit bon, quand je me retrouve à côté de Serelson ou Mutch ou Rogue (ou tous les coachs ci-dessus, en fait), je fais pas ma maligne. Mais moi c'est plutôt dans le sens je ferme ma gueule parce que j'ai pas envie de passer pour une bouffonne. Ces meufs m'impressionnent un peu quoi, voyez. Malgré tout. C'est un peu stupide aussi, j'en conviens...

weird.gif

Sinon, changement de sujet direct, les sélections Team France sont sorties. J'ai raté TOUTES les échéances, genre laisse tomber. Je suis passée au travers, y'a rien qu'a fuité sur mon profil Facebook. Je me l'explique pas. En tout cas Facebook, TES ALGORITHMES C'EST DE LA MERDE. Au lieu de me vendre des pompes ou robes dont j'en ai rien à branler, parle-moi des sélections team France Roller Derby! Heureusement en tant qu'expat les deadlines sont plus floues et du coup je peux encore tenter ma chance. J'ai pas beaucoup d'espoir, mais ça me donnera au moins une idée de mon niveau de jeu par rapport au derby français... Je vous tiendrai au courant de la suite!

equipe de franceroller derby.png

05/12/2015

Off Season

Alors voilà, ça y est. La saison est finie, et quelle fin. Après ces tueries, après la perte de Lola, et quand je vois (de loin) la merde que ça continue d'être en France, je me suis dit qu'on allait maintenant sur ce blog se concentrer sur le positif, parce qu'il faut continuer. Donc.

Tout d'abord, les WFTDA Championships. Mes enfants, j'ai cru y passer d'une crise cardiaque. Ce match de nos All Stars contre Gotham, où elles ont mené pendant 56 putain de minutes, jusqu'à ce jam qui nous a brisé le coeur à tous, où Gotham a fini par mener. Et ce jam final, où Fags a fait un jam de fou, rattrapé 10 points, et où finalement il n'en a manqué que 2 tous petits pour gagner... J'étais à la Factory à regarder le match en direct avec les copines, l'ambiance était folle tout le long, et puis ce silence de mort à la fin du match... Nous étions tous dépités. C'est le jeu, mais il a eu à ce moment un goût sacrément amer. On donnait un autre jam à nos all Stars, même pas, 30 secondes, elles auraient pu gagner. Une "erreur" de line-up qui a tout fait chavirer. Aligner Porfy n'a pas été le bon choix, mais qui sait ce qui s'est passé sur le banc à ce moment? Fags et Christy enchaînaient un jam sur deux depuis pas loin du début de la rencontre, elles étaient sûrement fatiguées et avaient besoin d'un jam de repos en plus... Bref, on ne saura sûrement jamais ce qu'il s'est passé. Probablement une grande leçon a été apprise lors de ce match... En tout cas, ça ne leur enlève en rien la performance incroyable qu'elles ont mis en place. Les Gotham ont chié dans leur froc tout le long. (permettez-moi l'expression).


Ce FAMEUX match VRDL vs Gotham...

Les Gotham ont finalement été vaincues par Rose City en final, et sans vouloir ôter aux Rose City leur énorme performance en gagnant l'Hydra, on peut dire que les VRDL avaient déjà largement préparé le terrain. Depuis le début de l'année, je disais que cette année serait l'année où Gotham serait battu. Dommage que ça n'ait pas été par les VRDL au final. En tout cas, elles sont 3e mondiales en battant les London Rollergirls en petite finale. Bah ouais, désolées les Européens, mais nos VRDL cassent des culs, c'est tout! :D Les VRDL All Stars sont donc la première équipe médaillée non américaine, elles ont imposé leur jeu et ont su montrer au monde qu'elles en imposaient grave. Vous n'imaginez pas la fierté que nous avons, nous petites joueuses qui les cotoyons régulièrement et les admirons pour leur jeu, leur ténacité, leur amour du jeu, et leur dévouement complet à ce sport. Elles se sont entraînées pas loin de 7 jours sur 7 pendant 4 mois. Quel exploit, quel exploit... 

887532_893383284050270_6389789002038185441_o.jpg

Le week-end suivant, nous avons eu les Men's Nationals à Hobart en Tasmanie. Cette fois j'y étais en direct, sur le banc, à m'occuper des joueurs et me creuser la cervelle pour aligner les bonnes lignes. J'adore ce rôle de Line-up. C'est comme aux échecs, il faut prévoir plusieurs coups à l'avance, calculer les rotations, etc mais aussi réagir rapidement, changer le line-up au dernier moment en cas de power jam pour ou contre nous, etc. Un boulot qui fait travailler mes petits neurones et j'adore ça. Sans parler du fait qu'avec les deux capitaines Justin Credible et Pretty SKATE machine, et ma copines Honey Collider qui est bench coach, nous nous entendons extrêmement bien et avons tous la même vision du jeu et de la gestion de l'équipe. Ca aide, et ça tourne. Une équipe dans l'équipe. Il faut parfois faire des choix difficiles, mais toujours dans l'objectif de gagner et pour le bien de l'équipe. Les gars ont joué 5 matchs dans le week-end, et ont dominé tout le long. Seul le match du samedi contre les Sydney Smash a été difficile, ils étaient probablement nos seuls vrais adversaires sérieux (sauf peut-être les Brawlers de Tasmanie mais nous n'avons pas joué contre eux pour ce tournoi). Nous avons rejoué contre les Smash en final. Nous sortions d'un match relativement facile contre Capital Carnage, alors que Sydney sortait d'un match très difficile contre les Brawlers (Ah, Sausarge Roll... Ce mec est inarrêtable, Mr Furieux est un petit joueur à côté...), et avaient perdu un de leur principal jammer, Quadfather. Tant pis pour eux, tant mieux pour nous. Les VanGuards ont aussi su tirer des leçons de leur match de la veille, et ont su adapter leur jeu et appliquer de nouvelles stratégies pour cette finale. Résultat sans appel: 256-110 pour les Van Guards. BOOM. Quelle fierté pour moi de voir ces mecs que je ne bench que depuis 2 mois gagner ces championnats nationaux! Et en plus ils m'ont fait gagner ma première médaille de derby <3

Résultat final VanGuards premiers, Smash second, Brawlers 3e... Sachant que ces 3 équipes ont la grande majorité des Wizzard of Oz dans leurs rangs, et vu le niveau de jeu ce week-end, il me tarde de voir les championnats du Monde... Team France, tu as du soucis à te faire, le niveau des Wizzards ne sera pas le même que la dernière fois... ;) (on ne parlera pas de ce tournoi des 4 nations ce week-end, il paraît que c'est un sujet sensible... :P )

12239166_897918513617447_6752500930143030918_o.jpg

Week-end suivant (oui on n'a pas arrêté), les VRDL organisait un tournoi WFTDA avec des équipes de toute l'australie et de la NZ. Perth, Wellington, et Melbourne (North Side). Et nos All Stars et Queen Bees ont aussi joué, mais les unes contre les autres (le niveau étant trop différent d'avec les autres équipes...), et les Bees ont aussi joué les VanGuards qui, tout heureux de leur récente victoire aux Nationals, ont à nouveau gagné contre les Queen Bees, et haut la main, de 100 points! Sqcré match opposant l'équipe masculine No1 en Australie à la 2e équipe australienne féminine (les Queen Bees donc... La première équipe étant nos All Stars lol) Puis nous avons eu le Grand Final des VRDL Home Teams, où j'ai cette fois été ringer avec les Rosies... Contre les Dolls. Un peu bizarre pour moi qui ait joué 4 fois avec les Dolls, et où en plus l'ambiance au sein des Rosies est bien plus compétitive que chez les Dolls. J'ai quand même eu un temps de jeu relativement acceptable, mais les Dolls nous l'ont faite à la Gotham et ont gagné sur les deux derniers jams, où notre jammeuse Anna Conned Her a enchaîné les pénalités et nos Walls n'ont pas su tenir leur jammers assez longtemps. Ah well... Tant pis! Mais c'était au Melbourne ShowGround, nous avions un très beau public, et quelle ambiance! Je crois n'avoir jamais expérimenté une telle ambiance en étant sur le track! Ce fut aussi le soir des retraites officielles de beaucoup de joueuses... Nous avons dit au revoir à Swish Cariboom, à Smashing Pop, à Dayna Might, à VJ (aka Vajazzler) et à Double D Viant. Et puis nous avons aussi dit au revoir à Tui Lyon, qui elle s'envole pour les US et jouera désormais avecl es Angel City... Je suis triste de voir des joueuses aussi cools et talentueuses prendre leur retraite... J'ai tellement appris grâce à elles toutes! C'est malheureusement la vie du sport... Ca laisse de la place à du sang neuf, voyons le côté positif. Et cette ligue ne manque pas de joueuses de talent, croyez-moi!

12314628_1118321678179888_1398021669137186025_o.jpg

Et enfin, le week-end dernier, nous avons eu match des Home Team pour la3e et 4e place, opposant les Toxics (ma Home Team officielle) et les Mobsters. Les Mobsters étaient composées principalement de joueuses d'autres home Teams à cause de blessure, vacances, etc... Les Toxics par contre étaient quasiment au complet, et nous avons sorti un très beau jeu et avons gagné haut la main! Je suis fière de mon équipe qui ne se prend pas au sérieux, avec qui le fun est au rendez-vous et malgré tout le sérieux est là quand il le faut. Un excellent match pour conclure cette saison! Je sens que je progresse, encore et toujours...

12314480_10153064850746923_2058368313514438034_o.jpg

12309859_10153064850711923_7386923456398703279_o.jpg

Maintenant c'est la off season, je me suis déplacé un truc dans le dos au crossfit, parfait! --" Ca fait bizarre de ne plus faire de derby, on a plein de temps libre! Mais comme c'est l'été ici, on va profiter du soleil et de la chaleur pour faire du skate park et des randos! J'essaie de m'occuper, je continue à faire du Crossfit, et je vais sûrement essayer de tester d'autres sports, de la danse, de l'escalade... Enfin on verra bien :)

L'an prochain, les VRDL auront probablement moins de Home Teams (voir pas du tout?) et une équipe C, j'ai donc de grande chance d'être au moins dans l'équipe C (j'espère secrètement être dans les Queen Bees mais la concurrence est tellement rude que j'essaie de ne pas y penser ni me faire trop d'espoir.). Il me tarde! ;) En attendant, repos!

8381f9344c490980e1930d8e29e3b93c.jpg