Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2014

Back from the dead

Bon, dead, peut-être pas... mais des reléguées sur le banc de touche pour cause de blessure, ça oui!

Je pensais vous soûler avec 15 000 posts de blog pour déballer mes râles et plaintes dus à mon épaule pourrite... Et puis finalement non. J'ai continué mon petit bonhomme de chemin : j'ai NSO-té sur un scrimmage, j'ai line-upé, j'ai coaché et reffé en entraînement, j'ai même speaké pour un match! Même si ne pas jouer est frustrant, c'est pas mal de voir d'autres choses, d'appréhender le jeu sous un autre angle...

Conclusion : 

NSO : comme attendu, j'ai eu du mal à me la fermer et à pas regarder le jeu! C'était un scrimmage interne à la Boucherie qui s'opposaient à une team mixée de joueuses parisiennes, dont certaines que je connaissais (coucou Mad Hunter et Blanche de Castagne! :)) ). C'était vraiment intéressant de voir le jeu du point de vue des refs, mais malgré tout, si un jour je dois me convertir, je pense être plutôt SO que NSO... Analyser le jeu du point de vue des règles reste vachement plus intéressant que simplement le "cadrer" en notant ou chronométrant le jeu. Aux entraînements, j'ai été réquisitionnée pour reffer un peu, et malgré la difficulté, j'ai trouvé ça bien plus intéressant, car permet de voir le jeu de l'autre côté, de se poser les questions sur les fautes, ça aide à moins grogner en tant que joueuse plus tard parce qu'on comprend mieux le biz, bref, c'est vraiment sympa. Je pense que le jour où je ne peux/veux plus jouer, je deviens ref!

Line-Up : j'ai adoré line-uper. Savoir qui mettre avec qui, gérer la fatigue des joueuses, c'est sympa comme tout... Je l'ai fait 2 fois pour ma team. La première fois contre les Missfeets du Mans, nous étions 12, c'était gérable. La 2e fois contre les Gueuses, nous étions 10... Bah c'était sacrément stressant! Faire tourner les jammeuses pour économiser les filles tout en gardant bien des lignes équilibrées et tout, c'est pas toujours évident! Mais c'était formateur! J'ai un défaut par contre : une fois de plus, je sais pas me taire quand je commence à regarder le jeu, et j'ai tendance à répéter les directives du bench... Le nombre de fois où je me suis dit "mais p*t**n Victoria, TA GUEULE! Moi et ma grande gueule sérieusement...
Je rendosse la casquette de line-up pour les Unnamed Bitches le w-e prochain lors de l'évènement 1-2-3 soleil des Lutèces Destroyeuses... J'espère que ça se passera bien! Parce que autant avec ma team je connais les joueuses, autant là je connaîtrai personne... Ca sera bien! :)

Speaker : alors là par contre... J'ai pas kiffé! Je me suis proposée pour aider les Succubes lors d'un match qu'elle avait contre les Simones, et au final je l'ai presque regretté immédiatement... Je suis teeellement pas à l'aise derrière un micro, et j'ai tellement pas le truc pour animer les foules! J'ai fait le job, j'ai expliqué tout ce que j'ai pu expliquer, les fautes, le déroulement du jeu, etc etc... Des gens sont venu me demander des explications donc c'était cool et ça prouve que j'ai aps été complètement inutile, mais bordel, plus jamais!

Coacher : Je l'ai fait 2 fois car les coachs étaient absents, et comme j'étais à pied, autant que je serve à quelque chose... C'était sympa d'imaginer des exos à faire, de gérer le timing de l'entraînement, d'expliquer des exos et tout... Mais malgré tout, même si j'ai bien aimé, je préfère quand même être joueuse, c'est plus sympa!

Bref, pleins de supers expériences très enrichissantes... Mais malgré tout, bordel, JE VEUX PATINER! Je suis (enfin) remontée sur des patins mercredi, j'ai pas encore le droit aux hit mais je peux rouler... Ca fait du bien! A moi les randos cet été!

L'année se termine donc sur une note relativement positive... Et j'espère pouvoir repartir l'an prochain de plus belle. Avec un roster complet chez les BB, avec une équipe qui casse des culs de plus en plus (enfin au figuré hein), bref, avec le smile et la patate! Ah, et on a (enfin) notre cri de guerre officiel :

BASHING BANSHEES, WE SCREAM... YOU DIE!

 

1799973_211990948995546_669895082_o.jpg

 

 

PS : Sinon le w-e dernier j'étais au Hellfest... C'était Fifouuuu! (mais très chaud!)



Le Wall Of Death gigantesque de Dagoba... BIM BIM BIM

 

Et un petit aperçu... Les mots ne valent pas les images, et encore moins le son!!!

03/07/2013

Back on track

Heeeyyy, mais tient, qui re-voilà du fin fond des ténèbres?!

Ouais bon. J'avoue, j'ai un peu délaissé ce blog un peu trop longtemps. Mais ce n'est que pour mieux revenir!
Pourquoi cette longue absence?! (Un mois et demi, quand même!) Pour plusieurs choses : 

- Ya des choses qui se sont passées chez les Panthers. Oui, il y a eu cission. Je ne m'étalerai pas sur le pourquoi du comment, je ne suis pas dans les débats, j'ai toujours considéré qu'il y a des torts des deux côtés, je n'ai pas pris parti et je ne le ferai pas maintenant. Je pense que au final, ça a sûrement fait du bien à tout le monde, même si le faire fut douloureux pour tout le monde aussi... Tout ça m'a un peu dégoûtée de patiner pendant quelques temps, pour diverses raisons sur lesquelles je ne m'étalerai pas. Je n'ai donc quasiment pas fait de derby depuis presque un mois, j'ai patiné un peu, mais en rando en extérieur plus qu'autre chose (où d'ailleurs je suis une grosse quichasse hein, je paye mon balais dans le cul bien comme il faut) (bref).

- En attendant, j'ai quand même pas glandé. Le w-e des 21-22-23 Juin, j'étais au Hellfest (OUAAAIIIIISS m/). Autant vous dire que j'ai kiffé ma race tout le week-end, j'ai vu Kiss en concert, j'ai vu ZZ Top en concert, j'ai vu Korn en concert, j'ai vu... Bon voilà, z'avez compris quoi, j'ai pas vous refaire toute la prog. J'y ai perdu un dos, une cheville et des pieds, mais j'ai kiffé ma race. Et j'ai pris un coupde soleil sur la gueule, en mode peau rouge. Folie.

1865995027-_hellfest_2013_affiche.jpg

- Ensuite, j'suis allée le w-e dernier à un petit festival métal à Triel sur Seine, le Triel Open air Festival. J'y ai découvert entre autre The Arrs, un bon petit groupe qui se place là, redécouvert Hell Of A Ride, et quelques autres groupes bien goûtus. Il a fait beau, c'était un mini festival bien sympa entre potes, j'ai même pas pris de coups de soleils.

- Au milieu de tout ça, bah le gros poilu et moi-même avons déménagé ensemble. MAIS OUI. Du coup, gros bordel, et surtout, plus d'internet pendant un looong mois où j'ai survécu grâce à mon téléphone intelligent. LA TORTURE. (mihihi)

Bref, je suis de retour. J'ai récupéré les internets, j'ai fini de faire tous mes festivals, et le derby commence même à me manquer! Les choses bougent, les choses avancent, la vibe positive is back, ça fait du bien.

Ceci dit, au milieu de tout ça, même si je patinais pas, je suis restées proche du derby (on s'en sépare pas comme ça de ce bordel). J'ai donc assisté avec amour au double header des PRG : Swithcblade Rollergrrrls VS les Sans Culottes (équipe C des PRG) et la All Star VS LA TEAM UNICORN DES UHESSAI!!! (ouais, des américaines quoi)

unicorn.jpg

 

Les Sans Culottes (complétées par quelques Quedalles) ont perdu mais avec panache. J'étais contente de voir certaines joueuses avec qui j'ai pu partager quelques bootcamps, et de voir que finalement, on n'est pas si loin d'être presque prêtes pour un vrai bout. Elles se sont bien débrouillées pour un premier match, et pour ça je lur dédie un grand bravo. Vous nous avez faites rêver les filles!


485515_546635148711313_747335835_n.jpg

Les Sans-culottes, qui pourtant en portent bien. On nous a menti. (photo Copyright Insane Motion)

Quant au le match VS les ricaines... Pfffooouuuuuuhhhhhhloulouuuuuu. J'ai dû me pisser 15 fois dessus. Ona donc commencé sur une des joueuses américaines qui a chanté leur hymne national au micro, elle chantait vraiment super bien, c'était assez inattendu. Et là, encore plus gros WTF : le public commence à chanter la Marseillaise. J'en ai eu les larmes aux yeux. On chantait faux mais bordel on y a mis du coeur! Certains huent cette marseillaises dans des stades, bah nous on la chante spontanément. Une raison de plus d'aimer le derby.

Ensuite, force était de constater que les ricaines faisaient 3 fois la taille des joueuses françaises en largeur, et j'peux vous dire que c'était pas que de la graisse. Pour vous faire rapide, le match a été découpé en 4 selon moi : première partie, les équipes se découvrent. Les PRG arrivent à caler des jolies choses, mais prennent des bonnes claques des américaines. au bout d'environ 10-15min les américaines ont compris : elles ont clairement la supériorité physique. S'ensuit donc 15 min où les PRG ont pris bien bien cher. Kozmic Bruise, qui d'hab est insaisissable, a volé et en a chié comme j'avais jamais vu jusque là. Bah ouais, petit gabarit...  Qu'à cela ne tienne, elles se sont rattrapées à la 2e mi-temps, où elles ont su mettre leurs qualités à leur avantage : la vitesse et la stratégie. Elles ont fatigué les Américaines et ont mis en place les meilleurs stratégies! Elles ont même tenté un Kill The Baby! Bon, il a foiré, mais franchement, c'était énorme de le voir en vrai! Du coup, le dernier quart d'heure, les américaines étaient fatiguées, et ont fait pas mal de fautes. Au final, on n'y croyait pas, mais les Paris Rollergirls ont GAGNE BORDEL DE MERDE!!! Et même si c'est pas ma ligue, bah j'peux pas m'empêcher d'être fière. Voilà.

419023_10151662327649380_485307792_n.jpg

Par contre, le coach des Américaines... Le mec a constamment contesté chacune des décisions des arbitres, allant les voir sans caller de Time Out ni rien, j'ai été surprise de voir à quel point les arbitres ont été patients avec lui. J'aurai vraiment cru qu'il se serait fait viré bien proprement... Mais j'imagine que tous les arbitres étant français, ils ont pas voulu laisser passer la tentation de croire qu'il y avait favoritisme envers l'équipe française.

En tout cas, ce fut un grand grand moment de derby.

En cadeau, une petite vidéo résumant le match!

 

Et promis, je reviens pas dans un mois et demi.